Micro-trottoir: Quel est votre péché mignon ?

Reda, 37 ans

Mon péché mignon est de manger tout une boîte de cookies avec un grand café latte extra caramel. Mais j’essaye de le faire le moins possible. Mais j’avoue, je n’y résiste pas !

Tony, 50 ans

Je craque des fois et peut descendre un sachet entier de gommes crocodiles. Ce n’est vraiment pas bon pour moi mais de temps en temps je m’offre ça quand je suis en voyage, pour la route…

Youssef, 30 ans

Mon péché mignon ce sont les friandises. Dans la mesure où pour mon sport je suis obligé d’équilibrer mon alimentation mais parfois, je dis bien parfois, je fais abstraction et je me permets de consommer des friandises.

Hicham, 33 ans

Ah mon dieu, j’en ai plusieurs ! Sinon, ça sera le jambon cru de porc. Pour un musulman c’est un péché mignon. J’ai découvert ça quand j’étais gosse, je devais avoir 10 ans. J’étais chez mon oncle et pour diner on avait commandé mon cousin et moi d’une pizzeria au Maarif, et on avait pris une pizza au jambon de porc.

Monsef, 28 ans

Mon péché mignon c’est une habitude que j’ai quand je prends un burger. Avant de commencer mon repas, j’adore prendre des frites, les tremper dans le milkshake et les manger. Et oui c’est péché mais c’est mignon !

Ali, 36 ans

Après une bonne séance de sport, j’aime sentir l’eau couler sur ma nuque. Un moment de nirvana seul et égoïste. Sinon, à l’allure et à l’attitude des gens, j’aime entendre la petite voix dans ma tête qui lit le message qu’ils veulent transmettre par leur démarche, leur façon de saluer ou de se mettre en valeur. J’aime lire en eux et faire comme si je n’avais rien vu. Grande kiffance.

Bachir, 47 ans

Une tablette entière de chocolat au milieu d’un sommeil profond, à 3h du matin !

Younes, 36 ans

Les sfenj (beignets) sont mon pêché mignon. Dans la rue, dès que j’en voie, j’en achète. Ils n’ont pas spécialement de goût, sont spongieux et bien gras mais j’adore. En manger me rappelle automatiquement mon enfance.

Mohamed, 27 ans

J’aime penser à l’Homme comme un animal humain. J’aime par exemple l’observer passer par diverses phases psychologiques, surtout les sujets dits solides dans la tête. J’aime aussi souvent les tester en jouant des personnages dont seul moi ai le secret.

Lire aussi :  Ces petites princesses disent "f*ck" au sexisme

William, 39 ans

Je ne me suis jamais vraiment refusé quoi que ce soit donc le concept de péché mignon ce n’est pas trop pour moi. Disons qu’à mon âge ça commence à être des pâtisseries par exemple ou un dessert ! Tant qu’on y trouve du chocolat !

Anas, 27 ans

Mon péché mignon ce sont les cigares. Je me suis redécouvert. Le cigare apprend la lenteur.  Il impose le respect des rituels. C’est un aspect conservateur important dans la vie d’un homme.  Il nous sert de moment de réflexion interpersonnelle, de moyen d’évasion vers un ciel de havane que seuls les Aficionados comprennent. Certains se plaignent d’un parfum fort et déplaisant.  Le cigare en réalité crée un espace autour de l aficionados que seuls ceux qui osent et qui sont curieux peuvent partager  …. C’est le début d’un acte d’intelligence.

Bechar, 44 ans

En premier lieu le miel… A n’importe quel moment ! Après peut-être le gâteau « blanche neige » une spécialité de ma pâtisserie préférée à Casablanca. Je le savoure toujours avec le même plaisir. Sans oublier les macarons, je ne sais pas résister aux macarons …

En résumé…

Il semblerait que nos hommes aient un sacré penchant pour les sucreries et autres douceurs pâtissières… Rien d’étonnant pour ces éternels enfants !

Alors même si on y trouve le mot « péché », le péché mignon reste moins grave et donc facilement avouable. Il ne s’agit pas d’une véritable addiction mais plutôt d’un plaisir solitaire que l’on s’offre de temps en temps. Ca peut être une entorse à un régime alimentaire ou une routine sportive. Ceci dit, il est difficile de s’en défaire… encore une fois, il s’agit bien là d’un moment de régression. Pourtant, pas de honte à avoir. Le péché mignon nous fait du bien à tous, hommes et femmes, et en ces temps de fête nous serons tous d’accord pour le célébrer !