Les femmes gèrent mieux le stress que les hommes

Les femmes sont moins susceptibles de craquer face à la pression que les hommes (et c’est la science qui le dit). De quoi démonter quelques clichés et faire taire les mauvaises langues.

 

 

On ne compte plus les poncifs affirmant que les femmes sont « plus faibles » ou « moins intelligentes » que leurs homologues masculins voire »moins résistantes face à la pression« . Une étude relayée par Quartz vient de démonter ce cliché en démontrant le contraire : les chercheurs de l’Institute of Labors Economics ont constaté que les hommes supportent moins bien la pression que les femmes.

 

 

Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont analysé les quelques 8280 matchs disputés pendant le Grand Chelem de tennis. Ils ont étudié les facteurs qui peuvent causer du stress, notamment lors des matchs serrés quand y a égalité à 4 jeux partout. Constat ? Les joueuses cèdent beaucoup moins à la pression que les tennismen. Ils échouent 7,2 % de plus au service que leurs consorts féminins, quand elles, jouent exactement de la même manière.

 

 

La raison ? D’après les chercheurs, ce serait dû au cortisol, une hormone du stress. Dans des situations éprouvantes, celle-ci est fortement sécrétée, tout comme l’adrénaline, ce qui affecte les capacités mentales. Aussi, les niveaux de cortisol augmentent plus rapidement chez les hommes que chez les femmes lorsqu’ils sont sous tension, ce qui les rend plus sensibles au pétage de plomb. Eh ouais !

Lire aussi :  S’épiler le maillot peut être dangereux pour la santé