Tu sais que tu es Marocaine quand …

La femme marocaine est belle, intelligente, ambitieuse, forte, courageuse, c’est un fait. Mais comme nous le savons toutes, nous sommes aussi des êtres complexes et difficiles à déchiffrer…. La preuve.

-Elle a un master en Tberguig mais critiquera toujours les autres femmes qui      commèrent, en ajoutant qu’à leur différence, elle, elle informe.

-Sa voiture est son deuxième dressing, mais elle oublie toujours quelque chose

– Elle s’offusque quand on déplace juste une fourchette, mais se plaint de ne jamais être aidée dans la maison

– Quand elle appelle quelqu’un au téléphone, elle continue de parler à d’autres personnes en même temps

-Elle est la seule à mettre une personne en situation de misère alors que tout va bien : « il est gentil messkine », « elle est partie jusqu’au Maldives pour les vacances, elle doit être exténuée messkina », « mon fils me fait mal au cœur, il a été promu et a maintenant trop de travail »

-Elle est au régime chaque début de semaine et prépare un tajine chaque lundi soir

-Elle est partie au moins une fois au hammam en groupe mais reste pudique devant sa mère ou sa sœur.

– Elle sait « t’hezem », (manière très spéciale de nouer un foulard autour de la taille), et « derdeg » comme personne (action de trouer le sol avec ses pieds).

Lire aussi :  Elections législatives : Le PJD en tête

– Elle prépare 7 plats différents (alors qu’elle ne reçoit que sa sœur et ses enfants) et vous dira que le gaspillage c’est hram si vous ne finissez pas votre assiette.

– Elle sait concocter toutes sortes de produits de beauté en se limitant seulement à son fond de cuisine

–  Elle utilise au moins une fois dans la journée les expressions : « wili wili », « fiyadillah », « inchaallah », « ewa c’est la vie ».

– Tout le monde a un lien de famille avec elle alors qu’elle dit avoir une petite famille