Si l’idée d’offrir une pause naturelle à vos cheveux avec une coloration végétale moins agressive vous séduit, vous aimeriez en savoir plus avant de vous lancer. Méthode, avantages, inconvénients… On vous dit tout !

Vous avez tendance à privilégier le bio dans votre vie, que ce soit dans votre alimentation ou dans vos soins, et vous avez aussi envie de sauter le pas pour la coloration de vos cheveux, avec une teinture végétale. Une idée d’autant plus pertinente si vous remarquez que votre cuir chevelu devient de plus en plus sensible suite à vos nombreuses colorations chimiques. Mais une coloration végétale, c’est quoi exactement ?

Une coloration 100% naturelle

Pour être considérée comme végétale, une coloration devra être composée exclusivement d’ingrédients naturels, à savoir différentes poudres de plantes avec ou non du henné dans la composition. Ces poudres aux pigments variés seront ensuite mélangées à de l’eau chaude pour obtenir une pâte qui sera ensuite appliquée sur vos cheveux pour un temps de pose plus ou moins long.
Contrairement aux pigments chimiques qui pénètrent en profondeur dans la fibre capillaire pour modifier la couleur naturelle du cheveu, les pigments naturels, eux, ne feront que recouvrir la fibre. Cette méthode permettra ainsi non seulement de ne pas abîmer le cheveu, mais aussi de lui offrir une barrière de protection. Banco !

Les avantages de la coloration végétale

La coloration végétale ne se contente pas de ne pas agresser les cheveux, elle les rendra également plus souples et plus brillants qu’avec une coloration classique. Toujours bon à prendre !
Elle permettra également une repousse moins marquée car les pigments naturels se mélangeront aux pigments déjà présents dans la fibre, et, contrairement aux idées reçues, sa durée équivaut à celle des colorations d’oxydation.
Enfin, vous pourrez vous tourner sans risque vers cette méthode si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Les inconvénients de la coloration végétale

Personne n’est parfait, vous le savez, et la coloration végétale présente elle aussi quelques inconvénients qui pourront en décourager certaines. Ainsi, vous serez plus limitée dans le choix des couleurs : pas de problème évidemment pour agrémenter votre chevelure châtain de jolis reflets rouges, impossible par contre d’échanger votre magnifique brun foncé contre un joli blond miel. La coloration ne permettra pas d’éclaircir les cheveux et pourra simplement raviver les blonds et les châtains clairs un peu ternes.
Pour les cheveux blancs, il faudra s’armer de patience, avec un temps de pose assez long pouvant atteindre les 3 heures – comparées aux 30 minutes pour une coloration chimique – et unrésultat variable. Cette variabilité doit d’ailleurs également être prise en compte de manière générale : la coloration végétale n’est pas une science exacte et la couleur obtenue peut s’avérer différente d’une personne à l’autre.
Vous devrez également patienter plusieurs mois avant de pouvoir, si vous le souhaitez, teindre vos cheveux avec une coloration chimique pour qu’elle puisse pénétrer efficacement la fibre capillaire. Enfin, tenez compte du fait qu’elle peut provoquer des allergies, comme lorsque l’on est allergique à une plante ou un fruit. Il est donc toujours préférable d’effectuer un test sur le poignet 48h avant.

Où faire sa coloration végétale ?

Pour un premier essai, nous vous conseillons de vous rendre dans un salon de coiffure bio ou encore chez un professionnel qui pourra vous proposer des colorations végétales signées L’Oréal Professionnel par exemple, ou encore Couleurs Gaïa, Hairborist et Vitanatur.
Et à la maison, à quelles marques faire confiance ? On pense à Aroma Zone, qui propose des hennés sans additif, mais aussi Khadi dont les produits sont réalisés en collaboration avec des experts indiens, Logona et même Garnier avec sa gamme Herbalia.