La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux, suscitant indignation et colère, celle d’un enfant souffrant d’un handicap et sauvagement battu par sa belle-mère.

La séquence est insoutenable. On y voit Hamza, souffrant d’un handicap, être violemment giflé et frappé par une femme. Son père intervient alors, bien qu’il ait du mal à contenir la colère de sa conjointe.

Hamza filme en cachette cette vidéo, le samedi 26 avril, pour l’envoyer à sa mère, qui habite à Kénitra. La vidéo et les atrocités qu’il subit par sa belle-mère finiront par provoquer la colère et une forte mobilisation sur les réseaux sociaux.

Moins de vingt-quatre heures plus tard, les agents de la gendarmerie royale de Tanger viennent frapper à leur porte, écrit le quotidien Assabah dans son édition du lundi 17 avril.

La marâtre, vendeuse de pain, finit par être arrêtée et risque de lourdes sanctions, suite à la plainte déposée par le Centre marocain des droits de l’Homme (CMDH), précise pour sa part le site local Cap24.