Pour beaucoup, assister à un rencard peut être aussi éprouvant que d’avoir à traverser le Pacifique à la nage.  Si vous aussi les longs silences partagés vous font horreur, voici 5 idées de sujets pour ne pas avoir à commenter une énième fois la météo en seulement 5 minutes.

 

 

S’intéresser à ses passions, même s’il est fan d’échecs…

Intéressez-vous à ce que votre rencard aime faire, ce qui est important dans sa vie. La meilleure façon de ne pas avoir à meubler la discussion, c’est de faire parler l’autre ! Sans tomber non plus dans l’indiscrétion d’un interrogatoire. Vous pouvez lui demander quels sont ses hobbys, ses films préférés ou le dernier concert auquel il est allé. C’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’un et l’autre. Vous ferez peut-être des découvertes inattendues !

 

Demandez-lui comment (pas combien!) il gagne sa vie

Que ce soit pour s’en plaindre ou pour en parler avec fierté, tous les moyens sont bons pour évoquer son job ! Vous avez peut-être une anecdote à partager sur la dernière tenue portée par une collègue au bureau ou la dernière mission ultra-passionnante que vous avez accomplie. Demandez-lui ce qu’il fait dans la vie. Et puis même si votre rencard ne travaille pas, vous pourrez toujours l’interroger sur ses emplois précédents ou sur ce qu’il aimerait faire dans la vie !

 

Plutôt MasterChef ou Échappées belles ?

Rien de mieux pour détendre l’atmosphère que de parler des endroits préférés que vous avez visité dernièrement. Demandez à votre prétendant s’il se débrouille devant les fourneaux, ou de raconter ses meilleurs souvenirs de voyage. C’est l’occasion idéale de se faire découvrir mutuellement de bonnes adresses ou des destinations insolites !

 

Laisser votre revue préférée dépasser du sac…

C’est l’occasion de montrer qu’on se tient au courant de ce qui se passe ! Vous pouvez rebondir sur un sujet qui a attiré dernièrement votre attention comme… la nouvelle ligne de  shampooings de Nabilla ! Plus sérieusement, parler d’actualité est une très bonne manière d’orienter la discussion vers un dialogue plus opiné ou plus humoristique, choisissez votre sauce !

 

Et sinon, la mort, ça t’inspire quoi ? 

Après avoir abordé des sujets plus communs, vous pouvez peut-être avoir des discussions un peu plus profondes et personnelles. Sans non plus transformer la conversation en séance de psychothérapie, il serait bon de donner l’occasion à chacun d’exprimer sa conception de la vie. Vous pouvez parler de certains événements qui vous ont marqué où de rêves que vous souhaiteriez accomplir. Vous le ferez peut-être parler sur un sujet qui le passionne, qui sait ?