Une distinction de valeur qui revêt une grande symbolique dans sa carrière“, c’est ce qu’a déclaré la romancière marocaine Aicha El Basri en recevant le prix du meilleur roman arabe ce mercredi 31 octobre 2018. Cette distinction lui a été remise dans le cadre du 37è Salon international du livre de Charjah, aux Emirats Arabes Unis.

Ce Prix revêt une valeur inestimable et une grande symbolique dans ma carrière vu qu’il est décerné par le troisième plus grand Salon international du livre dans le monde”, a-t-elle déclaré à la MAP. La romancière et poète marocaine a été primée pour son oeuvre “Al Hayat min douni” (La vie sans moi) qui, pour elle, transmet la voix de la femme violée en temps de guerre et dépeint les supplices qu’elle endure dans un silence obscur.

Aicha El Basri est membre de l’Association internationale de la critique littéraire (France), de la Maison de la Poésie au Maroc et de l’Union des écrivains du Maroc.

Lauréate du Prix international Kateb Yacine du roman (Algérie) en 2016 pour son oeuvre “Hafidat Grita Jarbot”, elle a également été primée en 2017 dans le cadre du Prix de poésie féminine Simone Landry (Paris).

Le prix du “meilleur roman arabe” est doté d’une enveloppe de 150.000 dirhams émiratis (environ 390.000 DH).

La 37è édition du Salon international du livre de Charjah, organisée par l’Autorité du livre de Charjah (ALC) sous le thème “histoire de lettres”, a ouvert ses portes, mercredi, avec la participation de près de 1900 maisons d’édition de différents pays, dont le Maroc.

Cette édition, dont le Japon est l’invité d’honneur, connaîtra l’exposition de 20 millions de livres, dont 1,6 million de nouveaux titres de 77 pays, et l’organisation de 1800 manifestations culturelles, artistiques et de divertissement, présentées par 472 invités de différentes nationalités.

Le salon qui fait partie des plus importants événements culturels dans la région du Moyen Orient en termes de livres exposés et de l’affluence des différentes catégories sociales, accueillera un parterre d’intellectuels, romanciers, créateurs et chercheurs de plusieurs nationalités.