Le “Prix Farid Belkahia” a été décerné, samedi soir à Marrakech, par la Fondation Farid Belkahia à la jeune peintre Omayma El Guerssifi, lauréate de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan.

Cette jeune artiste, qui a décroché son diplôme en 2017, devient ainsi la première récipiendaire de ce prix lancé par la Fondation Farid Belkahia, en partenariat avec le Groupe OCP, pour encourager la jeune peinture marocaine et susciter l’intérêt des jeunes pour la peinture et l’art contemporain.

Les membres du comité scientifique de la Fondation, composé de Jean-Hubert Martin, ancien directeur du Centre Georges-Pompidou à Paris, de Brahim Alaoui, ancien directeur artistique de l‘Institut du Monde arabe et de Rajae Benchemsi, critique d’art et présidente de la Fondation Farid Belkahia, ont décidé, d’un commun accord, d’attribuer ce prix, dans sa première édition, à cette jeune peintre après examen de dix dossiers, dont la moitié émanait de l’école supérieure des beaux-arts de Casablanca et le reste de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan.

Dans une déclaration à la MAP lors de la cérémonie de remise de ce prix, organisée au sein du Musée Farid Belkahia, Mlle El Guerssifi n’a pas caché son “émotion” et sa “fierté” quant à cette distinction.

Pour sa part, Mme Benchemsi a précisé, dans une déclaration similaire, que le comité professionnel scientifique de la Fondation a examiné dix dossiers provenant de l’école supérieure des beaux-arts de Casablanca et de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan, soulignant que le choix, qui “n’a été nullement subjectif mais basé sur des critères professionnels“, a été porté sur Omayma El Guerssifi car “son travail sort de l’ordinaire et des schémas classiques de ce qu’on voit dans les écoles d’art, sans oublier la maîtrise de ce qu’elle fait”.

Bonne nouvelle pour les artistes en herbe!

Mme Benchemsi a également tenu à expliquer qu’à travers l’attribution du “Prix Farid Belkahia”, la Fondation vise à aider la jeune peinture marocaine et à permettre aux jeunes peintres, qui ont suivi une formation, d’avoir une structure d’accueil dès leur sortie des écoles d’art, soulignant que cette initiative est à même de les soutenir à “mettre les pieds sur l’étrier” et à avoir “une première visibilité” et “une chance supplémentaire de se faire découvrir et percer puisqu’ils constituent la continuité logique des arts plastiques”.

Et de poursuivre qu’il existe “aujourd’hui de jeunes peintres qui font de l’art contemporain avec d’autres concepts et visions”, notant que la Fondation Farid Belkahia “se doit de s’inscrire dans la continuité de l’art contemporain“, dont le défunt artiste-peintre a été l’un des pionniers et fondateurs au Maroc, qui connaît aujourd’hui une nouvelle créativité davantage structurée.

La cérémonie de remise du prix s’est déroulée notamment en présence de personnalités du monde des arts, de membres de la Fondation Farid Belkahia et de représentants de l’OCP, sponsor officiel du prix. Elle a été marquée par la présentation de l’oeuvre artistique de la jeune peintre Omayma El Guerssifi et des objectifs de la politique socio-éducative de la Fondation Farid Belkahia.

Il convient de souligner qu’outre la valeur matérielle de ce prix, cette jeune lauréate bénéficiera aussi d’une exposition de ses œuvres, du 15 septembre au 13 octobre prochain, sur les cimaises de la salle “Diwan Al Majalis” au sein du Musée Farid Belkahia.

Créée en mars 2015 et inaugurée en février 2016, la Fondation Farid Belkahia offre la possibilité de suivre le parcours, d’une carrière de plus de soixante ans, d’un artiste aujourd’hui représenté dans de nombreux musées, nationaux et internationaux, ainsi que dans de nombreuses collections et fondations privées.

La Fondation, qui compte parmi ses membres des historiens d’art, des chercheurs et commissaires d’expositions internationaux, a pour objectif principal le rayonnement de l’œuvre de l’artiste. Elle se propose aussi d’octroyer des bourses de recherches ou d’appui aux travaux des jeunes créateurs ou de critiques d’art en mettant à leur disposition un pavillon au sein de la Fondation, la bibliothèque personnelle de l’artiste ainsi que des documents.

Par ailleurs, un prix d’excellence Farid Belkahia sera décerné chaque année à un artisan, en hommage à l’intérêt capital qu’il portait aux arts traditionnels.

Le Musée Farid Belkahia, inauguré également en février 2016, a été créé afin de permettre une visibilité de l’œuvre en se dotant d’une salle d’exposition permanente, d’une salle pour les expositions temporaires avec des accrochages renouvelés tous les six mois ainsi que d’une galerie de photographies.