La petite souris noire à la voix haut perchée fête ses 90 ans le 18 novembre 2018. Depuis sa création pour le cinéma, Mickey Mouse s’est fait des millions d’adorateurs. On a percé les secrets de son immuable succès.

Mickey Mouse n’a pas pris une ride. Pourtant, la souris créée par Walt Disney en 1928 souffle sa 90e bougie le 18 novembre 2018. En neuf décennies, le plus famous(e) des personnages s’est fait une place prédominante sur grand écran, dans la presse, la mode, l’art, et les consciences. Pourquoi tout le monde l’aime inlassablement ?

  • Un physique attractif

Mickey a beau être devenu une icône, il faut avouer que son physique est de base assez banal. En le créant en 1928 après avoir laissé les droits de son bien-aimé Oswald le lapin à Universal, Walt Disney cherche un héros facilement reconnaissable. Il décide de donner vie à une souris et de se servir de la proportion des pièces de monnaie pour façonner la désormais incomparable tête aux deux oreilles rondes. Pour le reste, ce sera de longs bras et jambes et un simple short boutonné en guise de tenue. Tout est jovial chez ce bout-en-train animé. Simple à reproduire (pour les dessinateurs) et à retenir (pour le public) : le voici tracé pour le succès.

via GIPHY

  • Une sympathie et des valeurs qui plaisent

Ce rongeur à l’air facétieux fait sa première apparition dans Steamboat Willie, pionnier des films d’animation en musique. On y découvre un bonhomme ingénieux et drôle, qui n’est pas sans rappeler un autre petit héros de l’époque : Charlie Chaplin. Pour son créateur, Mickey a le même caractère que Charlot. Pas étonnant qu’il se fasse une place de choix dans le cœur du public avec son optimisme inébranlable.

  • Une capacité d’adaptation à toute épreuve

Imaginé en noir et blanc, Mickey a su évoluer avec son temps. Colorisée, humanisée, la souris revêt plusieurs identités visuelles depuis ses débuts. A 90 ans, elle n’a jamais été aussi pimpante. Après quelques modifications entre les années 30 et 80, l’amoureux de Minnie colle de nouveau à celui qu’on a découvert dans Fantasia en 1940. En 2018, c’est une version de ce Mickey qui squatte les écrans, journaux et attractions. Une adaptation intelligente, qui permet au double animé de Walt Disney de faire rêver toutes les générations sans l’ombre d’une ride.

  • Un talent inné pour se faufiler partout

L’autre force de Mickey Mouse, c’est d’être rapidement parvenu à sortir de l’écran. La souris n’est pas qu’un héros de dessin-animé. Rapidement, elle se décline sur des objets, de la montre aux peluches en passant par les vêtements. Dès les années 30 en France, l’animal a droit à un journal à son nom. Dans les années 50, il lance son émission musicale intitulée le Mickey Mouse Club (Britney Spears et Ryan Gosling s’en souviennent) et crée un monde à son image : Disneyland. Andy Warhol le transforme en muse du popart et petit à petit, la souris fait son nid. Image du géant The Walt Disney Company, Mickey est aussi un symbole de l’Amérique glorieuse et plus généralement de la société de consommation. Mais surtout, cette tête ronde imprimée dans l’inconscient collectif est l’effigie d’une bonhommie qui fera toujours son petit effet… même dans 100 ans.