Prix de la littérature Arabe 2017: la Marocaine Yasmine Chami primée par le jury

Yasmine Chami, historienne Marocaine, a été primée par le jury du prix de la littérature Arabe 2017 pour son livre “Mourir est un enchantement”.

Les résultats des délibérations de la 5ème édition du Prix de la Littérature Arabe viennent d’être dévoilés. Parmi les gagnants, une seule est Marocaine. Il s’agit de Yasmine Chami, qui remporte le prix du jury pour «Mourir est un enchantement», ex æquo, avec l’écrivain syrien Khaled Khalifa pour «Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville».

Yasmine Chami est une historienne marocaine diplômée d’Anthropologie à La Sorbonne. Née en 1967, elle a dirigé un vaste cycle de reportages télévisés sur la société marocaine en s’intéressant plus particulièrement au rôle et à la place des femmes.

Dans  «Mourir est un enchantement», Yasmine Chami raconte les affres d’une femme marocaine, qui fragilisée par un diagnostic médical, s’adonne au plaisir de plonger dans les souvenirs du passé. Un livre qui déploie le combat des femmes de manière intime mais aussi universelle.

 

 

Le prix de la Littérature arabe 2017 a été quant à lui attribué à l’écrivain irakien Sinan Antoon pour son oeuvre “Seul le grenadier”. Ce prix est d’ailleurs le seul distinguant la création littéraire arabe.

 

 

Doté de 10 000 euros, ce dernier est décerné à un écrivain ressortissant de la Ligue arabe et auteur d’un ouvrage, publié entre le 31 mai 2016 et le 31 mai 2017 et écrit ou traduit en français.