Rendre hommage aux femmes de toutes les époques. C’est le projet de Sarah Hasbi, une jeune artiste marocaine, âgée de 24 ans. Passionnée d’histoire, et fascinée par les standards de beauté à travers les âges, le style vestimentaire, les coiffures et la façon de penser selon les époques, la jeune femme a décidé de rendre hommage à toutes ces femmes sur Instagram

“I became everything”, un projet photo lourd de sens

 

Afin de rendre hommage comme il se doit à ces femmes d’une autre époque, culture et mentalité différente la jeune femme n’a pas hésité à se maquiller, s’habiller et se mettre en scène pour les représenter. Elle a immortalisé ce moment en photos postées sur Instagram. Jusqu’à présent 14 femmes d’époque et de culture différentes ont été représentées. Qu’elles soient jeunes, âgées, médiévales ou contemporaines, cosmonautes, reines, enseignantes, médecins, ou encore geisha, l’artiste réalise avec brio des portraits, tout en présentant la personne qu’elle incarne.

Découverte de ces portraits de femmes à travers les époques

Frida, 33 ans, Mexique

 

“Frida, artiste de 33 ans. Je peins des auto-portraits parce que je suis souvent seule et parce que je suis la personne que je connais le mieux. Mexique, 1940.”

Alowa, 19 ans, indienne américaine

“Alowa, 19 ans. Je cuisine avec mes soeurs pour la famille, je recueille la nouriture et le bois. Je confectionne également des vêtements. Je fais les plus belles jupes de la tribu. Je peux vous montrer si vous voulez. Wisconsin, 1710.”

Tiffany, 26 ans

“Tiffany, 26 ans. J’ai été dactylographe, maintenant je suis une mère au foyer. Je viens d’apprendre à cuisiner le pain à la banane. Tenez un verre de lait, il a le gout du paradis! New Jersey, 1954.”

Gertrude, 41 ans

“Gertrude, 41 ans. Je n’ai pas choisi d’être une soeur Benedictine, j’étais oblat. Cela signifie que l’on mes parents m’ont envoyé au couvent afin que je devienne une nonne. Non je ne me souviens pas d’eux… Dieu est ma seule famille. Je veux vouer ma vie à servir le seigneur Jesus Christ en passant ma vie à prier, travailler et apprécier le silence. Eisleben, Allemagne, 1297.”

Ajša, 74 ans

 

“Ajša, 74 ans. Pourquoi je rigole? Je rigole tout le temps. La vie n’a pas été facile pour moi, j’ai perdu mes deux fils partis en guerre. Aleksandar est mort en decembre 93, et Džafer 4 mois plus tard. Mais c’est la vie et elle est encore bien. J’ai de la chance d’avoir mon amie et voisine Dževada, elle me tient compagnie. On rigole tout le temps. Lukomir, Bosnie Herzegovine. 1998.”

Astrid, 37 ans

Herais, 17 ans, Grèce

Hanachiyo, 39 ans

 

Sue, 49 ans

 

Marie-Antoinette de Habsbourg-Lorraine, 36 ans

 

Esther, 96 ans

 

Ethelinde, 16 ans

Dragoslava, 28

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Dragoslava, 28. Maslenitsa is a sun-festival, personified by the god Volos. It is a celebration of the end of winter and it lasts 1 week. Today is Sunday, the last day of Maslenitsa. Today is “the forgiveness day”. On this day, we ask each other for forgiveness for all grievances and troubles; in the evening we go to cemeteries and bid farewell to the dead. At the end of the day, people gather to burn Lady Maslenitsa, a stuffed figure of the winter. We throw the remnants of pancakes and food to the huge bonfire. This is a very important religious holiday for us, I hope people will still celebrate it in the future… in the year 1700 for example (giggling). (Polotsk, Belarus, 862) This holiday comes from the pre-Christian times, when the Slavs were still pagans. It is still celebrated today, in 2018.

Une publication partagée par Mrs Nobody 👤 (@ibecameeverything) le

Janina, 17 ans

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Janina, 17. It’s my birthday! My dad is taking me to see the Beatles!! I have been waiting for this for so long!! I can’t believe I’m finally seeing them tomorrow!! I hope Paul notices my sign… (giggles). Dad says if I behave, I could go again in two months to see them in the UK, I have an aunt who lives there. Oh, I haven’t done anything. I just went out a couple of times without his permission, I guess it made him angry… (San Francisco, USA, 1969) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . #history #histoire #art #vintage #portraits #past #oldstuff #thebeatles #60s #retro #fashionhistory #makeup #costumes #photography #paulmccartney #ringostarr #johnlennon #georgeharrison #artist #artsy #artfido #boredpanda #worldofartists #artsanity #art_spotlight #art_collective #igart #photographer

Une publication partagée par Mrs Nobody 👤 (@ibecameeverything) le