Chaque ville du Maroc célèbre l’Aid à sa manière et à Tanger, la tradition veut que l’on se réunisse ce jour-là autour d’une Caliente.

La Caliente, c’est un délice venu du nord du Maroc, que l’on trouve sur toutes les tables, de Tanger à Assilah, à l’occasion notamment de Aid El Mawlid.

Ce plat star de la streetfood tangéroise, qui signifie « chaud » en espagnol, est aussi facile à préparer que peu coûteux. Il est à Tanger ce que sont les marrons chauds à Paris, le sfeng à Casablanca et le hot dog à New York.

Préparé à base de farine de pois chiche essentiellement, la calienté aurait selon certains des origines espagnoles et selon d’autres, juives marocaines. Les anciens tangérois attribuent ainsi sa création à la communauté juive qui vivait dans l’ancienne médina. Cuite dans les fours publics, la calienté était ensuite vendue au petit Socco, dans la rue de Tétouan ou encore à Msala. Son nom espagnol ne serait dû qu’à la maîtrise de la langue par les juifs marocains.

Recette de Calienté :

– 200 g de farine de pois chiches
– 2 œufs (optionnel)
– 1/2 litre d’eau
– 1 cuillère à café de sel
– 1 cuillère à café de cumin
– 1 dl d’huile

Mélanger tous les ingrédients dans une terrine et laisser reposer au moins 6 heures avant la cuisson (préparer de préférence la veille pour cuire le lendemain).

Préchauffer le four puis mettre à thermostat 8. Remuer le mélange avant de le verser dans le moule huile puis enfourner.
Faire cuire environ 1 heure.