« Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre », tel est le message qu’a porté Wiam Radwan à The Voice Arabe. En fauteuil roulant, la candidate marocaine a fait vibrer le jury et le public de la compétition.

Le troisième épisode du célèbre télé-crochet en sa version arabe, The Voice, a réservé une sacré surprise pour les jury. Hamaki, Samira Said, Ahlam, et Ragheb Alama, ont découvert, samedi soir, une candidate marocaine hors du commun.

En fauteuil roulant, Wiam Radwan, a enflammé la scène de The Voice, prouvant son talent au monde entier. Elle a fait chavirer le coeur de tous les membres du jury qui n’ont pas pu résister à la tentation de sa voix.

L’Égyptien Mohamed Hamaki a même versé des larmes en voyant la jeune fille, pleine de talant, de courage et d’espoir. Et c’est avec Hamaki qu’elle a choisi de continuer son aventure à The Voice en fin de compte.

La prestation de Wiam restera surement dans les annales. La jeune marocaine peut-elle aller loin? Comme dit l’adage: « Quand vous choisissez l’espoir, tout est possible ».