Latifa Ibn Ziaten commémore, ce lundi 11 mars, le douloureux anniversaire de la disparition de son fils Imad, abattu en 2012 à Toulouse par le terroriste Mohamed Merah. Comme chaque année, elle se rend au Maroc pour rendre hommage au défunt.

 

Il y a sept ans jour pour jour, Imad Ibn Ziaten, soldat français d’origine marocaine est assassiné à Toulouse par le terroriste Mohamed Merah. Une date qui restera gravée dans la mémoire de sa mère Latifa Ibn Ziaten, qui, depuis le drame, multiplie les bonnes actions pour honorer la mémoire de son fils et combattre le terrorisme.

Cette année encore, celle que l’on surnomme «mère courage» réitère sa volonté de rendre hommage à son défunt fils et de répandre les valeurs du vivre-ensemble et de paix en se rendant au Maroc, et plus précisément au cimetière de M’diq, où son fils est enterré. Une cérémonie d’hommage en la mémoire de la victime y a eu lieu avant l’habituelle course pour la paix à laquelle français et marocains ont pris part.

«Tous réunis autour d’Imad, unis dans la même émotion. Nos larmes sont aussi notre force, celle qui nous porte chaque jour pour défendre l’amour et la paix, envers et contre tout. Imad, auprès de toi ici aujourd’hui, nous te gardons au cœur chaque instant, où que nous soyons», a écrit la mère de la victime sur son compte Twitter.

 

 

Rappelons que Latifa Ibn Ziaten a fondé, en avril 2012, l’association « IMAD pour la Jeunesse et la Paix » qui lance, chaque année, des projets éducatifs et solidaires au Maroc en réponse au triste attentat. L’association est parrainée par l’acteur Jamel Debbouze, ainsi que par le chanteur Christophe Willem.