De la aïta engagée ! Voilà la dernière tendance musicale. En témoigne cette nouvelle pépite devenue virale.

Le Maroc a désormais ses «Spice girls » ! Mais elles ne sont pas blondes, elles ne viennent pas du Royaume-Uni et ne portent ni mini jupes ni couettes…  Tout habillées en caftans et foulards roses, nos musiciennes à nous sont des « awniates » qui ont décidé d’élever leur voix et leurs taârija pour appeler au changement dans la société marocaine.

Audacieuses et créatives, elles ont composé une chanson doucement protestataire pour dire leur ras-le-bol, dénoncer les dysfonctionnements dans le pays et appeler à des réformes sociétales. Tout cela, dans la joie et la bonne humeur !

«On veut que nos enfants restent dans notre pays », « Prenez soin du peuple, nous ne voulons pas de guerre », « mettons-nous d’accord et combattons le terrorisme » sont des exemples de paroles chantées par cette belle brochette de musiciennes.

Quelques heures seulement suite à sa diffusion, le morceau a fait le tour des réseaux sociaux et suscité une avalanche de commentaires admiratifs. «Elles sont plus douées en politique que Saâdeddine El Othmani », « un clash sans langue de bois », « voilà enfin une vraie malhama » peut-on lire dans les commentaires laissés par les internautes.

— 

Texte: Rania Lâabid