New in town ! La marque créateur Nitah dévoile sa toute première collection qui mêle coupes fluides contemporaines et détails empruntés aux tenues traditionnelles marocaines. Présentation.

Combinaison Maïa 1 600 DH Crédits : Larissa Thomé photographiée par Nathan Alliard.

Après des études à Madrid puis à Paris en stylisme et modélisme, Élise Dupuy, 28 ans, commence sa carrière à Paris en intégrant Lacoste comme assistante matière pour le fashion show, avant de s’envoler pour le Maroc, il y a 3 ans. Fascinée par ce pays où sa mère et sa grand-mère sont nées, et où cette dernière a travaillé comme couturière dans les années 60, elle s’y installe. Après diverses expériences dans le textile, Élise lance sa propre marque, Nitah, en hommage à sa grand-mère, Anna Benitah.

Héritage métis

Robe Adele 1 300 dirhams Crédits : Larissa Thomé photographiée par Nathan Alliard.

Pour sa première collection, la créatrice imagine pièces intemporelles et minimalistes. Le vestiaire ? Une jolie petite robe noire, une belle combinaison, une blouse originale… Élise a souhaité retravailler les pièces phares du dressing féminin. Les coupes sont fluides, épurées, traduisant une élégance « à la Française » tandis que les finitions sont inspirées des tenues marocaines. On y retrouve alors des détails de sfifa en sabra, ainsi que des ceintures à la taille rappelant les lignes du caftan. Toute la collection a en effet été travaillée autour du nœud. Chaque pièce a alors la possibilité d’être, soit nouée à la taille pour un look plus habillé qui met en valeur la silhouette, soit porté sans ceinture pour un look plus oversize.

Production marocaine

Robe Jeanne 1 100 dirhams Crédits : Larissa Thomé photographiée par Nathan Alliard.

Élise travaille essentiellement avec de la viscose importée d’Europe et utilise pour les grosses pièces des lainages d’un fournisseur de Meknès. Les vêtements sont conçus avec exigence et savoir-faire à Casablanca, au sein d’un petit atelier de femmes. « Ce fut une aide précieuse d’avoir pu travailler avec des artisans du vêtement aussi compétents » nous confie Élise. Nitah ? « Ce n’est pas Élise Dupuy, mais toutes les personnes qui m’ont aidé à construire ce projet. » ajoute-t-elle. Lignes couture, matières soignées, métissage sans surenchère inutile, prix abordables, Nitah va nous rhabiller.

Retrouvez Nitah sur le site et Chez Ilda à Casablanca dès la mi-novembre.

Veste longue robe Nadia 1 700 DH Crédits : Larissa Thomé photographiée par Nathan Alliard.