Alors que les grandes maisons de mode ne veulent plus utiliser de fourrure, les enseignes de fast fashion s’y mettent aussi. Le mohair, laine provenant des chèvres angora, va bientôt se faire de plus en plus rare dans les rayons de vos magasins préférés.

 

 

La laine mohair bannie d’ici 2020

 

En effet, plusieurs grandes enseignes, en l’occurrence Inditex (Zara, Oysho, Bershka, Pull&Bear…) Gap Inc. (Athleta, Banana Republic, Gap et Old Navy), H&M Group, Arcadia ont annoncé mercredi 2 mai, avoir renoncé à se fournir en laine mohair, après que PETA Asia ait diffusé une vidéo montrant des chèvres maltraitées.

 

Selon l’ONG, la vidéo a été tournée en Afrique du Sud, un des plus grands fournisseurs de cette matière. Des portes-parole de ces quatre groupes, contactés par l’AFP, ont confirmé s’être engagés à bannir d’ici 2020 cette fibre, appréciée pour sa douceur et sa légèreté. « Inditex déplore les pratiques cruelles dans les fermes de mohair sud-africaines mises au jour par PETA« , a déclaré le groupe espagnol, précisant toutefois n’avoir « en l’espèce pas de preuves de l’existence de faits semblables à ceux dénoncés par PETA dans les élevages auprès desquels s’approvisionnent (ses) fournisseurs ».

 

 

 

« News: Des compagnies comme Zara ont déjà banni le mohair après l’enquête PETA Asia. Anthropilogie doit faire la même chose.  »

 

 

Aucun standard crédible

 

Si toutes ces marques déplorent le traitement cruel des animaux, elles ont tenu a préciser qu’ « aucun standard crédible ne permet à ce jour une information transparente et contrôlable de la production de mohair ». Les groupes de textiles ont aussi tenu à préciser « n’utiliser qu’une proportion infime de mohair dans leurs collections (0,044% des fibres utilisées) ».

 

Ces groupes seront-ils capable de trouver une fibre pour remplacer la laine mohair ? Telle est la question !