Des qualités innées 

«Qu’il est agréable de croiser un gentleman ! En effet, contrairement 32 à ses homologues masculins, le gentleman a des qualités qui s’apparentent presque à un don : il sait apporter aux femmes des sentiments de bien-être, de confiance, de protection, d’importance… Il ne s’agit pas uniquement de politesse ou de respect. Le gentleman, le vrai, se mettrait en péril pour une parfaite inconnue ! En fait, il n’appartient à aucune catégorie sociale particulière, à aucune race, à aucun pays particulier… Et pourtant, il n’est pas la norme, au grand malheur des dames.  Alors, à toutes les mères du monde, un petit conseil : changez les choses en inculquant ces valeurs à vos fils. L’avenir en sera inestimable…» Sanae, 37 ans.

So british 

« Le vrai gentleman pour moi c’est le British bien habillé, raffiné, passionné par sa vie et galant avec les gens. Mais de nos jours cela n’existe plus ! C’est une espèce disparue. Les hommes maintenant se font payer des restos par les femmes, vont chez l’esthéticienne, friment… ils se sentent rivalisés par la gent féminine. On regrette l’époque des gentlemen ! » Carlos, 38 ans.

Le sens de l’honneur

«Pour moi, le gentleman est un homme galant, responsable, avec un certain charisme et beaucoup de courtoisie. Il a une bonne éducation, des valeurs et des principes, le sens de l’honneur et du respect envers la gent féminine. Bref, c’est quelqu’un qui traite bien une femme dans tous les sens du terme. Un homme, un vrai ! ». Kenza, 29 ans.

C’est mon papa 

«Un pur gentleman ? Mon père, bien entendu ! Charismatique, élégant, raffné et bien éduqué. C’est un homme dont la conduite est irréprochable en toute circonstance. Il se comporte avec sa femme comme s’il s’agissait de sa propre mère : respect, courtoisie, politesse et attention. Tout en étant assez prévenant pour faire comprendre que tout en elle le séduit et le charme.» Samia, 25 ans.

Un grand seigneur 

«Chacun a sa propre perception du gentleman. Pour ma part, c’est quelqu’un qui prend du plaisir à faire plaisir à l’autre. Forcément, il ne doit pas être égoïste ni égocentrique. Il fait passer les désirs de sa moitié avant les siens. C’est aussi quelqu’un qui a de bonnes manières, qui est empathique, toujours disponible et serviable. Il est donc doté d’un civisme hors pair et d’un grand savoir-vivre ! » Wiam, 35 ans.

Modestie avant tout 

«Pour moi, un gentleman se distingue notamment par son calme et son stoïcisme face aux maux qu’il ne peut éviter, ses bonnes manières et sa courtoisie envers tous ceux qu’il côtoie. Mais le plus important : il doit être modeste et réservé, et ne se met jamais en avant » Amal 38 ans

Des bases et des valeurs

«C’est un homme bien élevé, un homme qui sait écouter, qui pèse ses mots et ses gestes. Quelqu’un qui ne vous voit pas comme l’objet de son désir. Un homme attentionné, bienveillant, avec beaucoup de valeurs. Un homme qui respecte son prochain et se respecte. Naturellement, personne n’est parfait, un petit dérapage c’est pardonnable. Deux, on ne pardonne pas!» Khadija, 40 ans.