A Tanger, une association a ouvert ses portes en mars 2019 dans le but d’accueillir les enfants et adolescents sourds issus de milieux défavorisés de la région. Présidée par l’opticienne et comédienne marocaine Nadia Alami, « les sourdoués » est la seule association à former ces jeunes ainsi que les employeurs en vue d’une insertion professionnelle adaptée. Reportage.

Mohamed a 25 ans. Il est devenu sourd à six ans, lors d’un accident. Après plusieurs petits boulots, il a trouvé une situation stable grâce à l’association des « Sourdoués » dont le centre communautaire a ouvert en mars 2019. Il y travaille actuellement en tant que professeur de langue des signes pour les autres bénéficiaires. « Avec cette association, on apprend beaucoup de choses, beaucoup de gens ont trouvé du travail grâce aux formations, nous sommes très heureux », témoigne-t-il.

Lire la suite sur H24info