Cible de nombreuses attaques racistes sur les réseaux sociaux, Khadija Benhamou, fraîchement couronnée miss Algérie se fait une amie : Dounia Batma. La chanteuse marocaine a pris la défense de la jeune femme et donné une bonne leçon à ses détracteurs.

L’élection de la nouvelle Miss Algérie vendredi dernier a déclenché un flot de tweets et de posts nauséabonds sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes reprochaient à la jeune femme de ne pas avoir la peau assez claire pour représenter la beauté algérienne.

Des réactions qui ont choqué le reste du monde et suscité de vives réactions chez beaucoup de personnalités. Dounia Batma a elle aussi été affectée par ce déluge de commentaires violents et racistes à l’encontre de la nouvelle miss.

Sur les réseaux sociaux, la chanteuse marocaine a pris la parole pour exprimer sa solidarité avec la jeune femme. « Depuis quand est-il permis de se moquer d’une créature de Dieu ? Depuis quand un concours de beauté s’appuie uniquement sur le physique ? Avez-vous oublié la culture générale, l’intelligence et les ambitions ? », s’est insurgée l’artiste sur son compte Instagram.

Pour sa part, la principale concernée ne semble pas touchée outre mesure par ces critiques. La jeune femme a déclaré, ce mardi sur un plateau de télévision local « ne pas regarder les réseaux sociaux » tout en espérant que « Dieu montre le chemin » à ceux qui la critiquent et « préserve » ceux qui l’encouragent.

Le fait d’ignorer ses détracteurs est « une réponse en soi » selon Dounia Batma. « Miss Algérie n’en a cure de vos messages haineux, et c’est en soi une réponse à votre mépris et une humiliation pour vous. », a lancé l’interprète de “Elzaman bidour” sur son compte Instagram.

 « Si seulement les personnes qui s’en prenaient à son physique étaient belles ! », a-t-elle conclu dans un post publié sur sa story ayant fait le tour de la toile.

Originaire de la ville de Adrar, à 1400 kilomètres au sud-ouest d’Alger, Khadija Benhamou a été élue, le 4 janvier dernier Miss Algérie 2019. Elle succède à Nihed Markria.