A l’occasion du 8 mars, elle répond à nos questions en allant droit à l’essentiel et nous donnant des indices subtiles sur ses principes et rêves… 

Sarah: Hamaka a marqué les esprits, mais qui est Kamar Saadaoui?

Kamar: Contrairement aux apparences et à ce que beaucoup de personnes peuvent croire, KAMAR Saadaoui est sage, idéaliste et maniaque. Elle peut aussi être une rêveuse passionnée, sensible et sentimentale, et le plus important, c’est qu’elle est nulle en introspection 🙂

Sarah: Ton dernier spectacle​ au théâtre Mohammed V a remporté un franc succès, où pourra-t-on te revoir?

Kamar: Vous me reverrez très bientôt pour mon tout premier spectacle. Je n’ai malheureusement pas de date mais je sais que ce sera dans quelques mois.

Sarah: Comment, à travers votre métier, ou votre quotidien, revendiquez-vous votre statut de femme?

Kamar: De nos jours les femmes désirent l’égalité des sexes,  et je suis aussi victime de cette volonté. Cependant, moi en tant que femme artiste, mon rôle, ma mission, c’est d’essayer par le biais de mes sketchs ou scènes, de mettre en valeur la femme et de rappeler aux gens l’importance de cette dernière dans la société.

Sarah: Si vous aviez le pouvoir d’améliorer une seule chose dans la vie des femmes, que changeriez-vous ?

Kamar: Leur estime de soi. Pour moi il n’y a pas de femme belle, laide, maigre, grosse… Toutes les femmes sont belles, chacune à sa manière, et elle devraient se détacher du culte de la beauté et de la tyrannie des apparences.