Saad Lamjarred est de nouveau dans de sales draps

Une nouvelle affaire vient secouer Saad Lamjarred. Déjà en prison en Ile de France à Fleury Mérogis pour « tentative de viol » et « violences aggravées », Saad Lamjarred devrait bientôt recevoir une nouvelle plainte pour « escroquerie » et « non respect du contrat ».

 

 

Ilham Bouzid, la productrice du concert de Saad Lamjarred qui devait avoir lieu au Palais des Congrès le 29 octobre 2016 s’est confiée au journal en ligne Atlas Info.

 

Selon ses dires, a partir du moment où le chanteur s’est fait arrêter, son manager Reda el Bradi n’a pas donné de nouvelles à la productrice qui annonce aujourd’hui crouler sous les dettes.

 

«Aujourd’hui, le montant de la dette s’élève à 177.000 euros. Les prestataires me harcèlent. J’ai reçu des mises en demeure. J’attends avec angoisse l’arrivée des huissiers. Le cachet de Saad était de 80.000 euros. Il a déjà touché la moitié du cachet qu’on refuse de nous rendre » a confié la productrice à Atlas Info.

 

La maman de trois enfants, explique toutefois ne pas souhaiter de mal au chanteur, elle soutient simplement ne pas pouvoir continuer ainsi et risque de mettre la clé sous la porte de sa boite de production Cairo by night.

 

 

 

Lire aussi :  Loubna Abidar atteinte d'une "sale maladie"