Un congé de paternité de 15 jours bientôt en Tunisie

Un projet de loi visant à instaurer un congé de paternité de 15 jours dans les secteurs public et privé tunisiens sera présenté prochainement au parlement pour adoption, selon le ministère tunisien de la Femme, de la Famille et de l’Enfance.

 

 

 

Ce projet, qui sera présenté au conseil des ministres avant son adoption par l’assemblée des représentants du peuple (parlement), prévoit un congé de paternité de 15 jours contre deux jours seulement, actuellement, a précisé, dans des déclarations à la presse, Mme Samia Doula, chargée de mission au ministère.

 

 

 

Elle a fait savoir que ce projet de loi portera également le congé de maternité à 14 semaines dans les secteurs public et privé contre, actuellement, environ 10 semaines dans la fonction publique et un mois pour le personnel du privé.

 

 

Le projet de loi prévoit également de porter le droit à l’heure d’allaitement à 12 mois dans les secteurs public et privé contre 9 mois actuellement, dans la fonction publique et 6 mois pour les employées, a-t-elle ajouté.

 

 

Selon elle, l’élaboration de ce projet de loi vise à adapter la loi tunisienne aux normes internationales, notamment, la convention 183 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) relative à la protection de la maternité.

Lire aussi :  Fais dodo…

 

 

“La loi actuelle est aussi discriminatoire entre les employées des secteurs public et privé, d’où l’impératif d’œuvrer en vue de garantir l’égalité des chances entre tous les travailleurs”, a-t-elle expliqué.

 

 

Les pères marocains quant à eux ont seulement 3 jours de congés, un chiffre très éloigné du top 3 des congés de paternité. Parmi le top 3, les pères suédois profitent de 480 jours de congés payé, les allemands de 365 jours et les canadiens de 245 jours.