Si le divorce est devenu monnaie courante au Maroc, il n’en reste pas moins une phase importante qui peut bouleverser la vie de toute femme. Il est alors nécessaire de passer par plusieurs étapes pour redémarrer sa vie sur de bonnes bases.

« Divorcée, et alors ? ». Tandis que pour certaines femmes, le divorce est une réelle libération et la promesse d’un avenir meilleur, pour certaines, c’est tout un monde qui s’écroule. Perte de repères, de confiance en soi, nouvelles habitudes à adopter… le chemin après une séparation n’est pas un long fleuve tranquille. Accepter cette nouvelle situation demande du temps et nécessite de faire un réel travail sur soi- même pour aller de l’avant. Mais que l’on se rassure, le divorce n’est pas une fatalité ! Voici quelques clés pour aborder cette nouvelle étape avec plus de sérénité.

Le divorce: une réelle tendance

Alors que le divorce était mal perçu il y a de cela une trentaine d’années, il est aujourd’hui devenu presque normal. En effet, le nombre de divorces n’a jamais été aussi élevé que ces dernières années. En 2017, ce sont plus de 100 000 divorces qui ont été prononcés contre 300 000 mariages célébrés la même année, ce qui représente environ 270 divorces prononcés quotidiennement. Cette recrudescence de séparations s’expliquerait par la montée de l’individualisme (le mariage n’est plus un but en soi) mais également par la réforme de la Moudawana. En effet, avant 2004, les femmes ne pouvaient pas demander elles- mêmes le divorce. Ce droit finalement octroyé, ces dernières peuvent maintenant se rendre au tribunal et lancer une procédure, au même titre que les hommes. Concernant les causes de divorce, celles- ci diffèrent selon les couples. Pour beaucoup, c’est l’incompatibilité des caractères qui a raison de leur amour. Comme il est encore interdit par la loi de vivre ensemble avant d’être mariés, de nombreux couples se découvrent réellement après s’être passé la bague au doigt et parfois, cette nouvelle cohabitation peut être révélatrice de mauvaises surprises. L’insatisfaction sexuelle mais également l’indépendance grandissante des femmes sont d’autres motifs de séparation. En effet, après le mariage, certains maris peuvent adopter un comportement machiste (demander à leur épouse d’arrêter de travailler, contrôler leur façon de s’habiller et leurs fréquentations…) ce qui rebute de plus en plus de femmes. L’infidélité ou tout simplement la lassitude sont aussi des motifs souvent avancés dans les cas de divorce. Ne se souciant plus du regard de la société qui a tout de même évolué sur cette question, de nombreuses femmes n’ont alors plus peur à engager une procédure. Mais cela ne signifie pas qu’il est une étape facile à vivre et que toutes les femmes en ressortent soulagées. Pour beaucoup, la séparation est un véritable traumatisme qui nécessite un travail de longue haleine et un accompagnement thérapeutique pour démarrer ce nouveau chapitre de leur histoire.

Les étapes pour surmonter un divorce

Une séparation peut plonger dans un lourd état de dépression, surtout si l’on était persuadée d’avoir trouvé l’homme de sa vie ou si cela faisait plusieurs années que l’on était en couple. Le divorce est la preuve que l’on s’était trompée et que ce conjoint n’était pas le bon. Cette nouvelle étape de la vie va alors nous plonger dans différentes émotions : le chagrin, la colère, l’anxiété, la culpabilité, le ressentiment… Il est important de passer par ces différentes étapes et de ressentir pleinement chaque émotion. Attention cependant à ne prendre de décisions importantes pendant cette période. En effet, on n’est pas dans un état psychologique propice à la réflexion et on risque d’être influencée par notre chagrin. Une fois le travail de deuil réalisé, on peut réellement tourner la page et passer à autre chose. Pour cela, il faut s’occuper ! On peut alors reprendre une activité délaissée ces dernières années (peinture, yoga, couture…), prendre la décision de redécorer sa maison en se débarrassantdes choses inutiles et/ou qui nous rappellent l’ex- compagnon ou encore se (re)mettre au sport. L’activité physique est en effet très importante pour la santé physique et mentale et adopter un mode de vie plus sain permet de reprendre confiance en soi. Il ne faut également pas oublier de prendre du temps pour soi et de se faire du bien. On peut également se lancer dans un nouveau projet professionnel ou personnel. Ce dernier va constituer un nouvel objectif dans sa carrière et travailler à sa réalisation est une bonne façon de se changer les idées et de se reconstruire. Avoir le contrôle sur quelque chose de sa vie est bon pour le moral et permet de trouver à nouveau l’équilibre. Une fois que l’on se sent à nouveau bien dans ses baskets, on peut enfin commencer à faire de nouvelles rencontres. Beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit là de la première étape après une rupture. « Après être tombé de cheval, il faut tout de suite se remettre en selle, c’est pareil en amour ! », a-t-on coutume d’entendre. Mais cela est faux. Il n’est pas conseillé de se lancer dans une nouvelle relation juste après un divorce au risque de développer une « relation-pansement » qui ne durera pas. Toute relation doit en effet démarrer sur des bases saines.

Se remettre d’un divorce n’est pas chose aisée et cela peut prendre du temps. Cependant, aucune épreuve n’est insurmontable et le temps guérit toutes les blessures. Il ne faut également pas se comparer avec ses proches, chaque personne réagit différemment et a besoin d’un laps de temps différent. Mais une fois le dynamisme et la joie de vivre retrouvées, le bonheur et l’amour frapperont à nouveau à notre porte, sans que l’on s’y attende !