Lorsque notre couple bat de l’aile, nous sommes tentés de faire une pause et de s’éloigner afin de se donner le temps de réfléchir et peut-être mieux se retrouver. Pourtant, bien souvent, le break signe la fin d’une histoire d’amour. Comment alors faire en sorte que cette pause soit salvatrice ? Conseils.

Faire un break lorsque nous sommes en couple est toujours risqué. Si nous rencontrons des problèmes avec notre partenaire, le fait de se séparer pendant une petite période risque de nous éloigner encore plus. Le break peut aussi être mal vécu par l’un des partenaires si la demande émane de l’autre. Enfin, le break est souvent utilisé pour quitter son conjoint en douceur, lorsque l’on n’ose pas dire clairement que nous ne ressentons plus rien pour lui. On pense que la pause nous permettra d’y voir plus clair, même si l’on sait pertinemment au fond de nous que la relation est terminée. Pourtant, dans certains cas, le break peut s’avérer positif pour le couple. Pour cela, il suffit simplement de respecter certaines règles.

L’IMPORTANCE DU CONSENTEMENT

Faire un break n’est pas une décision à prendre seul. En effet, lorsque cette demande ne provient que de l’un des deux partenaires, l’autre va se sentir lésé. Il est donc important d’en discuter ensemble avant de prendre une telle décision, ne rien imposer et décider de faire un break d’un commun accord. Dans le cas où notre relation ne va pas très bien, que nous nous disputons à longueur de journée, en se disant des méchancetés que souvent, on ne pense pas, et qu’au lieu d’avancer côte à côte, on ne fait plus que cohabiter, le break peut s’avérer bénéfique.

S’éloigner de son partenaire permet en effet de faire le point sur ce que l’on veut vraiment et réfléchir à ce qu’il faut faire pour améliorer notre relation. Le fait d’expliquer nos motivations à notre partenaire va lui permettre de nous comprendre et accepter ainsi notre demande. Attention toutefois à ne pas dissimuler derrière ce break une rupture déjà décidée, il n’y a rien de pire ! Si l’on sait d’ores et déjà que nous n’aimons plus notre conjoint et que nous ne voulons pas essayer de sauver notre couple mais que nous avons seulement peur de lui avouer la vérité, nous allons lui donner de faux espoirs et ce n’est pas juste.

Lorsque nous nous sommes mis d’accord pour faire une pause, reste ensuite à savoir combien de temps. Un mois, trois mois, six mois, un an ? Cela dépend de chaque couple mais il est primordial de décider d’une date de début et d’une date de fi n, quitte à rallonger le break par la suite si nécessaire. Pour cela, il faut (encore une fois) communiquer et prendre cette décision ensemble.

PRENDRE DU RECUL

Pour vivre au mieux sa période de break et avoir le temps de se vider la tête pour se poser les bonnes questions, il est nécessaire de se fixer des règles. Si notre conjoint nous harcèle tous les jours de messages, nous aurons du mal à prendre du recul. On continue alors à communiquer mais on se met d’accord sur le nombre de coups de fi l et de messages par semaine pour pouvoir, le reste du temps, se retrouver seule avec nous-mêmes. On profite aussi de cette liberté retrouvée pour s’occuper de nous et prendre du temps pour soi.

On s’octroie le droit de faire tout ce dont on a envie : sortir avec ses copines, aller voir une exposition, faire du sport, aller au Spa… sans avoir de comptes à rendre à son partenaire. Attention cependant à ne pas donner l’impression à notre conjoint que l’on s’éclate en étant « célibataire », surtout si lui déprime de son côté.

Il est aussi primordial, au moment de la prise de décision du break, de se fixer des règles. En effet, lorsque le couple est sur pause, à quoi est-il tenu de faire ? Les lignes à ne pas franchir ne sont plus très claires… Pourtant, break ne signifie pas rupture, nous sommes donc techniquement toujours en couple mais certains peuvent profiter de la situation en sortant, rencontrant de nouvelles personnes et en draguant. Il faut donc absolument se mettre d’accord en amont. Accordons-nous le droit d’aller voir ailleurs ou toute incartade est synonyme de rupture immédiate?

Enfin, la pause va nous permettre d’y voir plus clair. On réfléchit par nous-mêmes et pas en étant influencée par notre partenaire. On s’interroge et on se demande ce dont on a réellement envie. On prend les choses tranquillement au jour le jour, sans se mettre de pression. On évite également d’en parler avec nos copines ou notre famille. On peut écouter leurs conseils, mais la décision doit venir de nous et nous seules. Petit à petit, on se rendra assez compte si notre conjoint nous manque ou pas. Si oui, cela est bon signe.