Enfant : comment lui donner envie d’apprendre ?

Quelles sont les astuces pour donner aux enfants l’envie d’apprendre ? Zineb Lamarti, coach et spécialiste de la pédagogie, nous livre ses conseils.

 

 

  • Travailler en bande

 

 

Faites-en sorte que les amis, les frères et les sœurs s’entraident en demandant au copain de faire réciter à votre aîné les adverbes ou au grand frère de corriger le devoir de SVT de sa cadette. Idéal pour diminuer la pression et développer la coopération.

 

 

  • Bouger, sauter, danser, jouer

Laissez-les gigoter en travaillant, car certains enfants sont kinesthésiques : ils ont besoin de remuer pour apprendre.  Laissez-les donc faire les cent pas pour réviser une leçon ou réciter une poésie. Proposez-leur de sauter à la corde pour assimiler les tables de multiplication car le rythme du saut se cale sur celui de la multiplication.

 

Le jeu est un outil pédagogique fabuleux pour travailler la concentration et organiser la pensée. C’est aussi un excellent entraînement à l’effort. Or on n’apprend rien sans effort…
Certains jeux ajoutent du sens à ce que votre enfant apprend à l’école. Au jeu de l’oie, il s’exerce à compter. Au Uno, il utilise les notions de « plus petit que » et « plus grand que ».

 

 

  • Compter pour de vrai

Établissez des liens entre les mathématiques et les activités du quotidien : calculez les proportions et le prix de revient d’un gâteau, estimez le coût de chaque part, définissez la distance et le temps de trajet du domicile jusqu’au lieu de  vacances. C’est ludique et concret pour mieux comprendre l’addition, la multiplication ou les fractions.

 

 

  • Privilégier la qualité

 

Adoptez la politique des petits pas pour corriger les devoirs. Mieux vaut ne corriger que trois lignes d’une dictée ou qu’un seul exercice de maths que s’escrimer à reprendre la totalité des leçons en mettant l’enfant dans tous ses états émotionnels. Il mémorisera bien mieux sans stress.

 

  • Sortir du cadre

Alliez le plaisir au travail scolaire en regardant avec votre enfant des films, des documentaires, en l’emmenant dans des musées dont la thématique colle à ses cours d’histoire, de géographie, de français.  Par exemple, vous pouvez regarder avec lui  « C’est pas sorcier», en replay sur YouTube.

 

 

  • Exprimez votre fierté devant ses progrès.
    Il a compris les règles d’un nouveau jeu ? Il écrit son nom en entier ?
    Montrez-vous enthousiaste, ça va lui donner des ailes ! Les émotions ont une importance primordiale dans le désir d’apprendre de l’enfant.

 

 

  • Misez sur les activités répétitives.
    Jeux de constructions, d’associations, puzzles, etc. La répétition est très utile.Elle lui permet de comprendre ses erreurs et de ne pas les reproduire. Bientôt, il fera un sans-faute ! Rien de tel pour avoir le sentiment d’être compétent… et le désir de s’attaquer à plus ardu.

 

 

  • Tenez compte de ses capacités.
    En mettant la barre trop haut, vous risqueriez de saper sa confiance en lui. Et s’il redoute l’échec, il n’aura plus envie d’apprendre.

 

 

  • Encouragez-le à lire.
    En déchiffrant enseignes, affiches, marques par exemple. Inventez des petitsjeux. Avant les courses au supermarché, listez ensemble les produits à acheter. A lui de les repérer dans les rayons et de les mettre dans le chariot.

 

  • Cachez votre déception devant ses échecs
    Sinon, sa motivation va diminuer et il peut se décourager. Au contraire, minimisez-les : « Tu n’as pas réussi à construire ce puzzle ? Normal, c’est difficile. On regarde ensemble si tu veux. »