Soutien, coaching ou psychologie ?

Quelle est la différence entre les cours de soutiens scolaire et les cours particulier, le coaching et la psychologie ? Explications…

 

 

Les cours de soutien peuvent être très ponctuels. Nous parlons-là de suivi dans le temps. Le professeur accompagne alors l’élève sur plusieurs mois, voire une année scolaire. Ils retracent le programme scolaire ou la préparation de grands examens à des heures précises et collectives.

 

 

Les professeurs particuliers viennent à domicile et travaillent les difficultés particulières et précises de chaque enfant seul dans un cadre moins officiel et conventionné. Le professeur particulier peut passer du temps sur une matière sans suivre le programme TEMPS d’une école de soutien scolaire.

 

 

Le coaching scolaire et étudiant en revanche s’intéresse à cela, puisqu’il s’agit d’un accompagnement personnalisé qui va s’articuler et se construire autour et en fonction de la problématique spécifique de chaque élève ou étudiant.

 

 

En bref…

 

 

Le soutien scolaire est une aide aux devoirs, à la révision et à la remise à niveau dans les matières alors que le coaching scolaire et étudiant s’articule autour des problématiques spécifiques de chaque élève ou étudiant au niveau de la motivation, de l’organisation, de la méthodologie, de l’orientation…

 

 

Le coaching Vs Psychologie

 

 

Le coaching consiste à accompagner des personnes ou des groupes dans l’atteinte de leurs objectifs et, plus largement, dans la réussite de leur évolution personnelle, scolaire et professionnelle. Le coaching est un accompagnement qui a pour objectif la résolution de difficultés, l’adaptation à une situation nouvelle, l’aide à la décision, le développement des aptitudes contribuant à l’amélioration de l’efficacité.

 

 

  • La question m’est souvent posée : « quelle est la différence entre les consultations chez un psychologue et les séances de coaching ? »

 

 

Les différences fondamentales

 

 

A la différence de la psychologie où le psychologue cherche à comprendre “pourquoi” le problème s’est installé, en coaching où en thérapie brève, le coach ou le thérapeute va travailler sur le “comment” faire pour trouver des solutions. Ce qui signifie que le coach ou le thérapeute est directement axé sur la manière de mettre en place le changement.

 

 

Un coaching est limité dans le temps. L’aide apportée par un psychologue ne l’est pas forcément. Il consiste en une série d’entretiens entre une personne (le coaché) et un vrai professionnel du coaching (le coach).

 

 

Le métier de coach

 

 

  • Comprendre où se situe le problème du coaché dans son contexte: c’est le coup d’œil de l’expert
  • Disposer des compétences pour conduire un coaching, pendant chaque séance et sur la durée: c’est le savoir-faire de l’artisan.
  • S’impliquer en tant que personne: c’est l’art déployé par le génie personnel du coach.

 

Un bon coach est, au contraire de tous les parents, « formé » au coaching et se doit d’être certifié et diplômé. Il s’appuie sur divers outils pour mener son intervention. Il a une connaissance approfondie des outils du coaching et du monde scolaire (pédagogie, expérience scolaire, etc.). Par exemple, le coach va prendre appui sur certains apports de la psychologie : PNL (programmation neuro linguistique) qui permet de cerner comment communiquer de manière efficace, la gestion mentale, l’approche systémique qui favorise la remise en contexte d’une situation, l’approche cognitive (comment le coaché restitue la problématique?), la psychanalyse (détection de mécanismes de transfert etc.), etc.

 

 

Il prend en compte les divers types d’intelligence et les méthodes de travail des jeunes, partant du constat que tous les jeunes sont capables d’apprendre, mais que l’école favorise seulement certaines formes d’intelligence. Le coaching scolaire, comme la pédagogie différenciée, peut permettre à l’élève dont le type d’intelligence n’est pas pris en compte par l’école, d’apprendre, d’améliorer ses résultats et lui redonner confiance en ses compétences scolaires.

 

 

De plus, le coach adopte une posture spécifique d’écoute, possède de bonnes compétences relationnelles, des qualités telles que la sérénité, la confiance en soi, l’optimisme, la tolérance, le souci de l’autre.