Les jolies choses de la vie nous font traverser le temps et laissent une écume de bonheur sur leur passage. L’amour fait partie des ces jolies choses. Il vous tombe dessus sans crier gare.

 

 

Le premier amour marque à vie, c’est celui qui vous fait passer de l’enfance à l’adolescence. Il ouvre le chemin, un chemin jonché de joies et de peines. Le deuxième, vous fait passer de l’adolescente à la femme. Le 3eme, plein d’espoirs mais abîmé par le précédent, on se veut enfin prêt pour construire concrètement sa vie d’adulte. Sauf que bien souvent si on essuie pas encore les méandres d’une déception amoureuse, on ne se rend pas encore réellement compte de ce que l’on veut, de ce que à quoi on est prêt à faire pour l’être aimé ou pas et surtout quelles sont les schémas qu’on ne souhaite plus réitérer. En somme on prend de la hauteur et de la maturité.

 

La vraie question qui me travaille encore parfois est : « combien de fois faut-il passer par là pour rencontrer le véritable, le SI spécial grand amour dont on cesse de nous parler depuis notre tendre enfance ? Existe-t-il vraiment, ou ne serais-ce finalement qu’une volonté d’avancer coûte que coûte que l’on finit par prendre, un peu comme désenchanté ?»

 

 

Pour certains les choses sont plus simples, ils connaissent une déception amoureuse et tombent sur « la bonne personne » juste après. Quand d’autres mettent des années à le trouver ou ne le connaissent jamais…

Il me semble qu’il est important avant tout de travailler sur un point primordial : l’amour de soi.

 

S’aimer, lâcher prise, trouver la clef du bonheur, et tutti quanti ! On peut lire plein de livres à ce sujet, mais finalement que cela signifie t’il vraiment ? Il est facile de dire qu’il faut s’aimer pour pouvoir être aimé ! Moi, la première, je prône ces belles paroles, mais au quotidien est-ce chose si aisée ? Et bien non !

 

 

Tout simplement parce qu’on avance comme on peut, chacun avec ses croyances, ses peurs, ses traumatismes, avec le modèle d’éducation dans lequel nous avons été élevé et l’idée bien trop souvent fantasmée de ce qu’on aimerait. Vous l’aurez compris il s’agit là d’un bien beau bazar!

 

Voici les 8 commandements d’une amoureuse, amoureuse de l’amour :

 

 

1- S’aimer c’est avant tout s’écouter et se respecter !

 

 

2- Ne pas se mettre la pression, quand c’est le bon moment, les choses viennent à vous naturellement. 

 

 

3- Ne pas se laisser influencer par l’avis d’autrui. Personne ne sait mieux que vous ce qui est bon pour vous ou pas (si vous suivez le conseil n•1 bien sûr). 

 

 

4- Avoir confiance en soi. Vous méritez autant que quiconque d’être heureux, alors ne vous dévalorisez pas. 

 

 

5- Évitez de vous poser trop de questions, suivez votre instinct et non votre mental. 

 

 

6- Ne pas comparer les relations entre elles. Chaque personne est unique donc chaque relation aussi. 

 

 

7- Ne pas être sévère avec soi même. Nous sommes à l’image de l’homme et de la femme : parfaitement imparfaits.

 

 

8-Lâchez prise. Lâchez quoi ?! Oui, oui, on arrête tout et on respire, tout va bien se passer. 

 

L’amour n’a pas d’âge, de sexe ou encore de date de péremption. Et même s’il est évident que nous ne sommes pas tous égaux face à l’amour, tant qu’on ne perd pas de vue notre âme d’enfant et l’élan d’amour qui sommeille en nous, nous sommes sur la bonne voie.

Maryne de Araujo