Ces effets méconnus du tabac

VOIR TOUTES LES PHOTOS
12 Photos
Ces effets méconnus du tabac
Fumer augmente les chutes de cheveux

Mesdames et messieurs, si vous tenez à vos cheveux, lâchez votre cigarette. De fait, la consommation de tabac augmente le processus de perte des cheveux, quel que soit le sexe. Des chercheurs ont même démontré que le tabagisme est un facteur de risque de la calvitie. Les cheveux des fumeurs sont aussi généralement moins beaux et plus ternes que ceux des non fumeurs.

Ces effets méconnus du tabac
Rides, cernes: le tabac en cause

Votre teint est gris ? La faute au monoxyde de carbone, qui prend la place de l'oxygène dans le sang et entraîne de ce fait une moindre oxygénation des organes et des tissus. C'est aussi le manque d'oxygénation des petits vaisseaux sous les yeux qui explique la formation des cernes. La consommation de tabac détruit le collagène et l'élastine contenus dans les cellules du corps. Du coup, la peau s'affaisse entraînant plus précocement l'apparition des rides et des ridules. La peau du visage n'est pas la seule concernée. Le tabac entraîne aussi un relâchement de la peau des bras et des seins plus rapide que chez les non fumeurs.

Ces effets méconnus du tabac
Complications chirurgicales

Entre l'effet "blouse blanche" et la peur de l'anesthésie, se faire opérer n'est jamais un moment agréable. Mais il est une chose que l'on sait moins, c'est que fumer avant et après une opération multiplie par trois les risques de complications, à savoir : les problèmes respiratoires, les risques infectieux, les problèmes de cicatrisation. En outre, les sutures des organes peuvent être moins efficaces et on peut observer un retard de consolidation osseuse en cas de fracture. A contrario, arrêter de fumer avant une opération chirurgicale diminue ces risques. N'hésitez pas à en parler à vos médecins si votre opération est programmée plusieurs semaines à l'avance. Y compris à l'anesthésiste, lors de la consultation pré-opératoire. Ils vous aideront à évaluer votre niveau de dépendance et pourront vous proposer différentes stratégies.

Ces effets méconnus du tabac
Des difficultés pour concevoir

On le sait bien, fumer (ou boire) pendant une grossesse a des répercussions sur son déroulement et sur la santé du futur bébé. Ce que l'on sait moins, c'est que le tabac joue également sur la fertilité. Les études montrent en effet que le délai de conception est allongé. Selon une étude (2014), la fécondabilité d'une fumeuse est de 30 % moins élevée que celle d'une non fumeuse. Une fois la grossesse confirmée, de toute façon, l'alcool et le tabac doivent être totalement évités, donc autant s'y préparer en amont.

Ces effets méconnus du tabac
Plus de bronchites chroniques

La BPCO ou broncho-pneumopathie chronique obstructive s'attaque dans 80 % des cas aux fumeurs et touche généralement les plus de 45 ans avec une fréquence qui augmente avec l'âge. De plus, les femmes fumant de plus en plus, on a logiquement observé une progression de la broncho-pneumopathie chronique obstructive chez ces dernières au cours des dernières décennies. La BPCO est bronchite chronique qui cause des dégâts irréversibles sur les bronches. Par ailleurs, c'est une pathologie sous-diagnostiquée : on estime que 2 malades sur 3 s'ignorent.

Ces effets méconnus du tabac
Une altération des performances sexuelles

Le tabac comme d'autres facteurs tels que le cholestérol, l'hérédité ou l'hypertension peut entraîner une atteinte des artères et donc des troubles sexuels, avec une érection de moins bonne qualité. Une analyse de toutes les études parues sur le sujet et publiée en 2001 a permis de montrer que le tabagisme exacerbe les effets négatifs bien connus des maladies coronariennes et de l'hypertension sur la possibilité d'obtenir et de maintenir une érection.

Ces effets méconnus du tabac
La fumée irrite les yeux

Très vulnérables à l'environnement (fumée, gaz toxique, pollution), les yeux sont attaqués et irrités régulièrement par la fumée de cigarette. La vascularisation des tissus de la rétine est moins bonne et peut entraîner des problèmes de vision. Ainsi, le tabagisme est fortement associé à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : il augmente le risque de survenue de la maladie d'un facteur 3 à 6. On constate également un développement plus précoce de la cataracte chez les fumeurs par rapport aux non fumeurs.

Ces effets méconnus du tabac
Le tabac nuit à la bonne santé des dents

Vous l'avez peut-être remarqué, les dents des fumeurs sont parfois jaunies. Ce sont les goudrons contenus dans la fumée de cigarette qui sont en cause. Des tâches noires peuvent aussi apparaître, généralement après plusieurs dizaines d'années de tabagisme. Il faut aussi savoir que la fumée de cigarette assèche la bouche. Ainsi, la salive ne peut plus remplir correctement son rôle de protection des dents. Résultat : les problèmes dentaires et de mauvaise haleine sont plus nombreux chez les fumeurs que chez les non fumeurs.

Ces effets méconnus du tabac
Il n'y a pas que le cancer du poumon provoqué par le tabac

Fumer provoque le cancer du poumon. Mais pas seulement. Selon l'Institut national français du cancer (Inca), le tabac est responsable de plus de 8 cancers du poumon sur 10, de près de 70 % des cancers des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage) et de 50 % des cancers de la vessie. Il serait aussi impliqué dans le développement des cancers du foie, du pancréas, de l'estomac, du rein, du col de l'utérus, du sein, du côlon-rectum, de l'ovaire et de certaines leucémies. Soit, au total, 17 localisations différentes de cancers.

Ces effets méconnus du tabac
Le tabagisme abîme les os et peut aggraver l'ostéoporose

Si les organes comme le cœur et les poumons, faits de tissus mous, sont touchés par les agents cancérigènes contenus dans la fumée du tabac, les os ne sont pas épargnés. Les femmes fumeuses sont ainsi naturellement prédisposées à l'ostéoporose après la ménopause. Les fumeurs ont un plus grand risque de fractures et d'ostéoporose que les non fumeurs. De même, les os des fumeurs sont en moyenne moins solides. La fragilité osseuse est d'ailleurs proportionnelle au nombre d'année de tabagisme.

Ces effets méconnus du tabac
Le psoriasis est aggravé par le tabagisme

Les études ont montré que les fumeurs ont tendance à plus développer de psoriasis que les non fumeurs. En plus, la gravité de la maladie est directement liée au nombre de cigarettes fumées. La consommation de tabac peut augmenter une inflammation déjà présente dans l'organisme. Il est donc logique qu'elle s'aggrave lorsque la consommation augmente. L'arrêt du tabac est donc bénéfique pour diminuer l'incidence de la maladie. Le psoriasis évolue par poussée et ne se guérit pas. Il est donc important de faire en sorte que les traitements soient les plus efficaces possibles, en commençant par l'arrêt du tabac.

Ces effets méconnus du tabac
Fumer augmente le risque d'infarctus, même chez les femmes

Le tabac abîme les artères et augmente le risque d'infarctus du myocarde et d'AVC. Le problème, c'est que les femmes se sentent souvent protégées du risque cardiovasculaire par leurs hormones, les oestrogènes. Cela est vrai jusqu'à la ménopause. Mais l'exposition aux facteurs de risque, comme le stress et le tabac, diminue cet effet protecteur. Ainsi, il suffit qu'une femme soit hypertendue, qu'elle fume, qu'elle soit en surpoids ou même exposée au stress, pour que cette protection naturelle disparaisse. 3 cigarettes par jour multiplie par 2 le risque d'infarctus, mais que toute cigarette en moins diminue les risques !

Fumer tue et peut provoquer des cancers, vous le savez. Mais connaissez-vous les effets du tabac sur la fertilité ou sur vos os ? Et saviez-vous que fumer augmente le risque de complications chirurgicales ?

 

 

 

 

Lorsqu’on allume une cigarette, que se passe-t-il ? D’abord, il faut savoir que la fumée est un aérosol, autrement dit un mélange de gaz et de particules. “Ce mélange se forme à une température pouvant atteindre 1 000° à 1 500 °C. La cendre apparaît, tandis que la fumée se forme. C’est à ce moment que les 2 500 composés chimiques contenus dans le tabac non brûlé passent à plus de 4 000 substances dont beaucoup sont toxiques, explique l’Institut national français de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Et de préciser que parmi ces dernières, les études scientifiques en ont identifié 64 cancérigènes.

 

 

 

 

On y trouve également la nicotine, les goudrons et les agents de saveur, des gaz toxiques (monoxyde de carbone, oxyde d’azote, acide cyanhydrique, ammoniac) et des métaux lourds (cadmium, plomb, chrome, mercure). Les goudrons sont responsables des cancers liés au tabagisme et ont aussi un effet nocif sur les tissus et les muqueuses. Les irritants (acétone, phénols, acide cyanhydrique) qui se forment lors de la combustion attaquent par ailleurs les muqueuses respiratoires et affectent la capacité de respiration. Combinés aux goudrons, ils entraînent l’inflammation des bronches et la toux.

 

 

Le monoxyde de carbone se fixe sur l’hémoglobine à la place de l’oxygène, ce qui entraîne une moindre oxygénation sanguine au niveau des organes. Moins bien alimentés, ceux-ci ne peuvent travailler efficacement : c’est l’hypoxie (manque d’oxygène). Pour contrer cet effet, la fréquence cardiaque et la tension artérielle augmentent, augmentant les risques pour le cœur et les vaisseaux.

 

 

La nicotine, même si elle n’est pas dangereuse, est la substance qui rend dépendant. Elle induit des sensations plaisantes de mieux-être, de gestion du stress ou des émotions. Aussi, le fumeur est dépendant du tabac et peine à renoncer à fumer, sous peine de ressentir des symptômes de manque. “Ce phénomène est bien connu des fabricants qui modifient ainsi la composition de la cigarette d’une part pour accélérer l’arrivée de la nicotine au cerveau, créant ainsi une dépendance plus forte, et d’autre part pour rendre la fumée de cigarette apparemment moins agressive”, précise l’INPES.

 

 

 

A savoir !

 

 Le tabagisme est un danger pour le bon fonctionnement de l’organisme. Les effets négatifs ne touchent pas que les poumons mais aussi tous les autres organes, de façon plus ou moins visibles.

 

 

 

 Outre des conséquences esthétiques (dents, doigts, rides), la consommation de tabac peut diminuer la fertilité des hommes et des femmes mais aussi favoriser ou aggraver le développement de certaines maladies.

 

 

 

 De nombreux substituts ou médicaments existent sur le marché, il convient donc d’en essayer plusieurs pour trouver le plus adapté à sa dépendance. Vous pouvez demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.