Nous aspirons tous à être heureux. Bien que cette aspiration soit une chose extrêmement personnelle, il y a certaines habitudes universelles qui peuvent aider. En cette journée mondiale du bonheur, Plurielle vous dresse la liste de 10 bonnes habitudes pour vivre heureux.

 

1-      Bien s’entourer 

Que ce soit votre famille ou vos amis, les fréquentations jouent un rôle important dans votre vie. Sans vous en rendre compte, vous avez tendance à imiter votre entourage. Un geste inconscient d’adaptation. Si l’on ne peut pas choisir sa famille, on peut en revanche choisir ses amis. C’est pour cela qu’il faut y mettre une attention particulière. Laissez tomber les personnes toxiques et qui vous tirent vers le bas. Entourez-vous de personnes positives, qui croient en vous et vous souhaitent ce qu’il y a de mieux. Cela vous permettra d’aller loin, de positiver, même quand les choses ne sont pas au beau fixe.

 

2-      Prendre du temps pour soi

Si avoir un bon entourage est essentiel, la relation la plus importante est celle que l’on a avec soi-même. En effet, vous passez chaque moment de votre vie en compagnie de vous-même. C’est pour cela que prendre du temps pour soi pour vous recentrer vous fera le plus grand bien. Que ce soit 5 minutes ou 1 heure par jour, ces petits moments de solitudes permettront de recharger vos batteries. C’est ainsi que vous allez pouvoir faire face aux tracas du quotidien.

 

3-      Etre organisé

Se permettre de mettre 5 minutes de côté chaque jour n’est pas chose aisée, surtout quand avec un planning overbooké. Il y a plusieurs manières d’organiser sa vie, commencez par établir des priorités, trouvez un rythme qui vous va, définissez vos objectifs… En mettant de l’ordre dans votre vie, vous serez sûres de ne pas être débordées et ainsi d’éviter le stress.

 

4-      Expérimenter de nouvelles choses

Les nouvelles expériences nous apportent beaucoup. C’est une manière de grandir, mais aussi de s’enrichir. Mais c’est aussi une manière de casser le train-train quotidien. Afin d’être heureux, il est donc conseillé d’expérimenter. Que ce soit un nouveau restaurant, un cours de sport ou un nouveau produit, faites-le ! Vous ne risquez rien et ça vous donnera une bonne histoire à raconter à votre entourage ou qui sait, peut-être vos petits-enfants.

 

5-      Se faire plaisir

Cette petite robe vous fait de l’œil ? Ce morceau de cake vous tente ? Allez-y, faites-vous plaisir ! A force de se refuser les petits plaisirs de la vie, on se rend parfois malheureux sans s’en rendre compte. Mais il faut savoir trouver un juste milieu. Trop de bonnes choses deviennent lassantes et l’on oublie leurs goûts. C’est pour ça qu’il faut se faire plaisir, mais tout en modération.

 

6-      Ne pas être trop dur avec soi-même

L’impact de la parole sur soi est souvent sous-estimé. La parole peut être une réelle libération comme un véritable poison. Une mauvaise parole peut baisser l’estime de soi, demeurer dans votre esprit et vous consumer. Une mauvaise parole dite à l’attention de quelqu’un peut avoir le même effet sur vous-même, sur votre conscience. Sans le vouloir, les être qui vous aiment le plus au monde vous ont dit des choses qui, un jour, vous ont vexées, vous ont blessées ou juste marquées. Il est possible qu’aujourd’hui ces paroles résonnent encore dans votre tête, alors lâchez prise.

 

7-      Quoiqu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle

Vous n’êtes et ne serait jamais le reflet des opinions des autres, à moins que vous décidiez de leur donner ce pouvoir. Lorsque l’on se sent mal, faible et impuissant, qu’on boude parce votre boss est arrivé d’une humeur massacrante et a émis une critique à votre attention, ou parce que votre conjoint vous ignore totalement pendant deux jours. Lorsque l’humeur des autres a un impact, alors on s’inflige une douleur, qui n’a pas lieu d’être. Tenir compte d’une opinion peut être bénéfique, mais la prendre à cœur fera constamment obstacle à votre bonheur.

 

 

8-      Ne pas laisser place aux suppositions

 

Dans son livre « Les Accords Toltèques », Miguel Ruiz explique que la plupart des conflits et des blessures sont dues aux suppositions. Que ce soit par peur ou par fierté, ou simplement par habitude, vous avez tendance à vous faire votre propre opinion d’un comportement ou d’une attitude que l’on considère comme l’ultime vérité. Or, dans la plupart des cas, d’énormes conflits naissent d’un manque de communication, de l’anticipation et de la colère que cela provoque. Prenez le temps de vous exprimer avec éloquence, de poser les questions qui vous brulent la langue et délectez-vous du soulagement.

 

 

9-      Faire de son mieux

Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets. On se limite souvent à des croyances comme celui d’être “trop nul” ou de penser “je n’y arriverai jamais” et encore un petit dernier : “je suis mieux que tout le monde”. Et oui, se surestimer ou se sous-estimer peuvent apporter le même résultat : l’échec. Le premier vous empêche de vous donner les moyens d’y arriver, l’autre vous pousse à en faire trop. Apprenez à vous accepter et vivre selon vos capacités tout en croyant en vous-même.

 

 

10-   Prendre le temps de dormir

Pas très original, mais tellement fondamental, qu’on ne cessera jamais de le répéter assez. Dormir est essentiel, que ce soit pour la santé morale ou physique. C’est lorsque nous nous sentons apaisés, en forme et plein d’énergie, qu’on peut aisément trouver la force d’encaisser la vie. L’hypersensibilité due au manque de sommeil est l’une des plus solides barrières face au bonheur. Alors ne refusez jamais une longue et bonne nuit de sommeil !

 

Ghita Farah et Salma Sobhi