On entend parfois dire que l’on maigrit en dormant. Et que mal dormir contribue à la prise de poids. Vrai ou faux ? On fait le point avec le Dr Joëlle Adrien, neurobiologiste et présidente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance.

« Une personne m’avait écrit pour me dire qu’elle essayait de perdre du poids depuis des années. Elle avait entendu mes conseils à la radio, elle a dormi plus et elle a perdu du poids » se souvient le Dr Joëlle Adrien, neurobiologiste et présidente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV). Alors dormir fait-il vraiment maigrir ? « C’est une extrapolation » répond-elle. Avant d’expliquer : « La preuve scientifique que l’on a, c’est qu’en privant quelqu’un de sommeil, il va prendre du poids. »  Du coup, certains en ont conclu qu’en redormant, on pouvait maigrir. Mais à ce jour, aucune étude n’a confirmé cette supposition.

Néanmoins, sommeil et poids sont physiologiquement liés. « Pendant le sommeil, on sécrète une hormone qui induit la satiété et donc empêche d’avoir faim, c’est la leptine. La leptine active le métabolisme c’est-à-dire qu’on métabolise mieux les aliments ingérés, donc que l’on stocke moins de graisses » poursuit la spécialiste du sommeil. Si l’on stocke moins, on grossit moins. On ne maigrit pas forcément, mais on grossit moins.

Pourquoi grossit-on si on ne dort pas assez ?

« L’évidence scientifique de la prise de poids liée à un manque de sommeil a été apportée dans les années 1999-2000 » rappelle le Dr Adrien. « Pendant 15 jours, deux groupes de volontaires dont une partie dormait 8 heures et l’autre 4 heures ont été suivis. A l’arrivée, ceux qui dormaient le moins avaient pris du poids et surtout de la graisse. » Les scientifiques en concluaient alors que :

  • ne pas dormir assez diminue le métabolisme du glucose donc augmente le stockage.
  • le manque de sommeil augmente l’appétence pour les aliments sucrés et le gras.
  • moins on dort, plus on est éveillé, plus on a de temps pour manger.

« Ne pas respecter ses besoins de sommeil fait grossir »

Quel est votre rythme de sommeil naturel ? Quels sont vos besoins ? « Ne pas respecter ses besoins de sommeil fait grossir. Or très peu de gens les respectent » constate le Dr Adrien. Et nous n’avons pas tous les mêmes besoins. « Il y a des gens qui sont lève-tôt/couche-tôt, d’autres lève-tard/couche-tard, c’est génétique, on ne peut pas le changer mais il faut s’observer pour le savoir »explique le médecin. « On recommande aux gens, hors contraintes de temps, par exemple en vacances, de regarder à quelle heure ils s’endorment et à quelle heure ils se réveillent pour connaître leur rythme naturel de sommeil. »  Une fois que le rythme de sommeil est identifié, il faut penser à :

  • avoir des horaires de sommeil réguliers : on peut décaler d’une heure le week-end mais pas de grasse matinée jusqu’à midi !
  • mettre de la lumière dès le réveil : ouvrir les rideaux, les volets, allumer la lumière s’il le faut…
  • faire de l’activité physique le matin : « Une marche d’une heure après le réveil, c’est très bon »conseille la spécialiste.
  • ne pas boire d’excitants après 16 heures (café, thé, alcool, tabac…).
  • ne pas faire de repas trop copieux le soir.
  • ne pas vous forcer à vous rendormir le matin, même si vous êtes réveillé très tôt.
  • faire la sieste.

Pour faire une sieste réparatrice :

  • Faire la sieste en début d’après-midi pour correspondre à l’horloge biologique.
  • Jamais de sieste après 16 heures.
  • La durée d’une sieste ne doit pas dépasser 20 minutes « sinon on entame son capital sommeil du soir et on est vaseux l’après-midi parce qu’on est allé trop profond dans le sommeil » explique le Dr Adrien.
  • Mettre un réveil les premières fois que l’on fait la sieste pour ne pas dépasser 20 minutes.