Manque de tonus, infections… : ces aliments qui boostent

L’alimentation est essentielle pour combattre la fatigue et mieux résister aux rhumes et autres infections hivernales. C’est aussi un allié contre le blues de l’hiver. Voici des idées pour réveiller vos menus.

 

Un petit déjeuner copieux : oui

 

 

On ne cessera de le répéter : prendre un bon petit déjeuner est indispensable pour bien commencer la journée. Raison de plus en hiver, alors que le corps a besoin d’énergie pour affronter le froid matinal…

 

 

Manger des pâtes : oui

 

 

Les sucres lents, tels que les pâtes ou le riz, sont les meilleurs combustibles qui soient pour faire fonctionner notre l’organisme et l’aider à lutter contre le froid.

 

 

Miser sur les lentilles : oui

 

 

Pour la même raison qu’il faut manger plus de féculents l’hiver, les légumineuses, comme les lentilles, les pois chiches ou les haricots blanc sont à privilégier. Ils apportent par ailleurs des protéines.

 

 

Faire le plein en vitamine D : oui

 

 

L’hiver, nous manquons de vitamine D et cela se ressent sur notre état de fatigue. La faute au manque de lumière : les journées sont plus courtes, les rayons du soleil perdent en intensité et les journées pluvieuses sont plus nombreuses. Pourtant, la vitamine D est indispensable à la fixation du calcium. Pour augmenter vos apports, privilégiez les poissons gras (thon, saumon, sardines…) riches en oméga 3, donc utiles au maintien de notre moral quand la déprime hivernale guette.

 

 

Une cure de magnésium : oui

 

 

C’est bon pour la forme et pour le moral. A l’approche des fêtes, sachez que les fruits de mer en sont riches. Et pour vos petits encas, optez pour quelques amandes. Enfin, l’eau Hépar est l’eau minérale la plus riche en magnésium.

 

 

Vitamine C, et ça repart ? oui !

 

 

Ce n’est pas une idée reçue, les aliments riches en vitamine C aident à lutter contre les infections hivernales. Où en trouver ? Dans les agrumes bien sûr. On dit “Oui” au jus d’orange pressé le matin. Le brocoli, les épinards, les kiwis en contiennent également beaucoup. Pour info, la cuisson détruit en partie les nutriments et les vitamines donc prenez l’habitude de consommer vos fruits et légumes crus quand vous pouvez. Pensez enfin à l’ail, qui en plus d’être riche en vitamine C, va booster vos défenses immunitaires.

 

 

De la viande rouge pour le fer : oui

 

 

Veillez à manger de la viande rouge une fois par semaine pour prévenir l’anémie et maintenir des apports en fer. Pour changer, pensez au boudin noir, également riche en fer.

 

 

Une soupe de légumes : oui

 

 

Quoi de plus agréable qu’une bonne soupe chaude, pour faire le plein de vitamines et de fibres ? Pour bénéficier au mieux des vitamines de la soupe, achetez des légumes de saison et cuisinez-les au plus tôt. Utilisez un autocuiseur, en réduisant le temps de cuisson, les pertes vitaminiques sont moins importantes. Vous pouvez aussi faire votre potage avec des légumes surgelés. Pratiques à cuisiner, ils sont de bonne qualité nutritionnelle.

 

 

Manger plus riche, pour prendre des forces : non…

 

 

C’est une idée reçue. Inutile de manger plus riche sous prétexte que les températures extérieures sont froides. Il faut savoir que les apports énergétiques sont en réalité peu augmentés en hiver car notre exposition au froid reste moindre en particulier grâce au chauffage. A consommer avec modération, donc.

 

 

Faire un régime avant les fêtes : non

 

 

Plus vulnérable aux infections l’hiver, ça n’est pas le moment d’entamer un régime. Il viendrait aggraver votre état de fatigue et il n’est même pas sûr que la perte de poids escomptée soit au rendez-vous avec un organisme affaibli, moins enclin à déstocker. Une alimentation restrictive et carencée vous exposerait plus facilement aux infections, au stress et à l’asthénie.