Selon des chercheurs américains, prendre un bain chaud, 90 minutes avant de se coucher, favorise l’endormissement et améliore la qualité du sommeil. Pourquoi ?

Rien de mieux que de prendre un bon bain chaud pour se détendre et évacuer le stress de la journée ! Savez-vous que ce serait également bénéfique pour le sommeil ? En examinant et en comparant 5 322 études sur l’influence de l’eau chaude sur le sommeil, des chercheurs de l’Université du Texas (Etats-Unis) ont découvert que prendre un bain très chaud une heure et demie avant d’aller se coucher accélérait la vitesse d’endormissement en moyenne de 10 minutes et améliorait considérablement la qualité du sommeil. La température idéale ? Entre 40 et 42.5°C d’après les scientifiques.

Prendre un bain chaud stimule la circulation sanguine

Sommeil et température corporelle sont régulés par une horloge dite « circadienne ». Située dans l’hypothalamus du cerveau, cette horloge correspond à des rythmes biologiques découpés en 24 heures qui régulent l’alternance veille-sommeil et d’autres processus physiologiques. Normalement, une personne voit sa température corporelle légèrement augmenter en fin d’après-midi et en début de soirée. A l’inverse, pendant le sommeil, la température du corps baisse, puis remonte en fin de sommeil, indiquant au cerveau que c’est le moment de se réveiller. Prendre un bain chaud (ou une douche chaude) le soir stimulerait le système de thermorégulation du corps. Et surtout, cela « augmenterait significativement la circulation sanguine du noyau interne du corps jusqu’aux mains et aux pieds, ce qui permettrait une évacuation efficace de la chaleur corporelle et une diminution de la température du corps« , expliquent les chercheurs. Pour résumer, un bain chaud pris au bon moment aiderait le corps à se refroidir, ce qui faciliterait l’endormissement et favoriserait un sommeil profond et réparateur.

Pour optimiser leur découverte, l’équipe de recherche est en train de travailler sur un système de lits dotés d’une technologie de stimulation thermique. Cette technologie, brevetée par l’Université du Texas, permettra, grâce à une fonction de thermorégulation, de maintenir des températures corporelles optimales tout au long de la nuit.