It-sport: la corde ondulatoire

Les mordus de fitness s’inspirent désormais des camps d’entraînements militaires américains et adoptent la corde ondulatoire. Connue également sous le nom de « Battle Rope », elle fait une entrée remarquée en salle de sport. Présentation.

 

 

 

 

Kezako ?

La corde ondulatoire mesure neuf à vingt mètres pour trente à quarante millimètres de diamètre et un minimum de dix kilos. Il s’agit de la porter à bout de bras et de l’utiliser pour une série de mouvements qui permettent de travailler le renforcement musculaire et la condition cardiovasculaire.

 

 

 

 

 

Le B-A BA

Il est conseillé aux débutants de se munir d’une corde de faible diamètre, celle qui pèse 10 kilos. Avant de commencer une séance, il faut naturellement s’échauffer. A noter que 20 minutes d’entraînement suffisent à bien faire travailler ses muscles. Pour optimiser les résultats, il faut alterner les différents exercices toutes les 20 à 30 secondes. Attention, la corde ondulatoire est proscrite si l’on souffre de tendinites au niveau des épaules.

 

 

 

 

L’exercice de base

Les pieds écartés, on se munit d’une extrémité de la corde dans chaque main, on place ses bras le long du corps puis on fléchit les jambes. En gardant la posture, on fait onduler la corde en alternant les mouvements de mains de haut en bas. Pour renforcer la ceinture abdominale, on rentre le ventre vers la colonne vertébrale. Dans un premier temps, on part sur des exercices de quelques secondes afin d’intégrer la gestuelle sans trop se fatiguer. Une fois le mouvement maîtrisé, on maintient la position et on ouvre les bras de gauche à droite pour faire des mouvements de côtés.

Lire aussi :  Ramadan: les aliments à éviter

 

 

 

Pour travailler les jambes

Sans interrompre les mouvements des bras, on se place à genoux, on se remet debout  et on répète. On peut également faire des fentes en avant ou sur les côtés, ou encore des squats, le tout en maintenant les ondulations.