Hier comme aujourd’hui, la tétine continue de faire débat. Certains médecins la déconseillent, d’autres non… Un vrai dilemne ! Les parents se posent alors souvent cette question autour de cet instrument magique qui calme bébé en un rien de temps : faut-il la donner ou non ? Mais quels sont réellement les avantages et inconvénients de la tétine ? Nous faisons le point.

 

 

 

Les avantages

 

Pour bébé, téter est un besoin physiologique. Lors de la tétée, une hormone magique du nom d’endorphine est sécrétée, ce qui apporte plaisir et détente au nourrisson. Cette hormone est aussi l’une des raisons pour laquelle votre enfant s’endort plus rapidement après la succion. Tout comme l’allaitement ou le pouce, la tétine est un bon moyen de réduire le stress ou l’énervement de bébé et procurer une sensation de sécurité à votre tout petit. Aussi, donner une tétine permet à la maman de se reposer après l’allaitement. Ainsi, grâce à la tétine, bébé est plus calme, les parents sont plus sereins, ce qui aura un impact positif sur la relation parent-enfant.

 

 

 

Les inconvénients

 

Si la tétine semble être le moyen miracle pour calmer un bébé, elle a néanmoins quelques côtés négatifs. Parmi eux, l’on peut citer la malformation du palais, des fosses nasales et à long terme, la favorisation d’otites et autres problèmes reliés à la sphère ORL (région du corps humain comportant le nez, les oreilles et la gorge). Si vous comptez allaiter, la tétine pourrait être votre ennemi. En proposant la tétine au lieu de votre sein, la production de lait sera freinée, pouvant amener à l’échec de l’allaitement. Autre bémol, la tétine pourrait faire taire les émotions du bébé. À outrance, en lui mettant systématiquement la tétine au moindre son, il pourrait déduire que pour se rassurer, calmer un stress, avoir quelque chose dans la bouche est necessaire, ce qui pourrait encourager plus tard grignotage ou se ronger les ongles.