Une entreprise britannique a présenté lors du CES de Las Vegas un logiciel d’intelligence artificielle qui permettrait de repérer l’utilisation frauduleuse d’un compte.

Le Consumer Electronics Show, CES, est un salon organisé par la Consumer Technology Association et qui est consacré à l’innovation technologique en électronique grand public. Il se tient annuellement à Las Vegas au Nevada.

Le partage de comptes est devenue affaire connue. Si vous n’avez pas donné ou pris le compte d’un ami, vous connaissez sûrement quelqu’un qui l’ai fait.  Que ce soit Netflix, Spotify ou autre, c’est devenu l’affaire de plusieurs utilisateurs sur un seul profil, et avec un seul mot de passe.

Selon un rapport rédigé par Parks Associates, l’habitude qu’ont certaines personnes de partager les mots de passe de ces services de diffusion en continu avec leurs amis pourrait coûter 9,9 millions de dollars à l’industrie d’ici 2021. Un manque de bénéfices pour les entreprises qui serait devenu considérable d’où le service développé par l’entreprise britannique Synamedia.

Avec ce nouveau logiciel d’intelligence artificielle, appelé Credentials Sharing Insight, il serait possible d’analyser l’activité des comptes. Il examinerait divers facteurs, comme l’emplacement d’un compte, le contenu regardé et à quelle heure, et ce en identifiant l’appareil.

Ce service contrôlera non seulement le partage occasionnel de mots de passe, mais aussi les entreprises criminelles qui souhaitent monnayer de l’argent en revendant des identifiants de connexion Pay TV.

L’entreprise souhaite tout de même concentrer ses efforts sur ceux qui partagent leurs mots de passe avec des amis, des membres de la famille et des colocataires par générosité.

Credentials Sharing Insight est en cours de test. Et même si nous n’avons pas encore de certitude quant à la prise de part des entreprises vis-à-vis de ce nouveau projet, le partage de comptes pourrait tout de même prendre fin incessamment sous peu.