Au cœur d’une grosse polémique depuis la publication de ses photos à Paris sans voile, la députée Amina Maelainine a rencontré l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Ce dernier lui a donné un conseil «inattendu».

L’ancien secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) et chef de gouvernement, a réagi la polémique des photos présumées de la parlementaire Amina Maelainine en France, sans voile. En effet, Abdalilah Benkirane a reçu la députée PJdiste chez lui et lui a affirmé qu’elle avait le droit de porter au non le voile. Maelainine a expliqué dans une publication sur sa page Facebook que l’ancien secrétaire général du PJD lui a assuré que le parti est celui de toutes les Marocaines, voilées ou pas.

« Je te reproche le fait de ne pas être venu me voir durant cette polémique pour te concerter avec moi. Et si tu m’avais demandé conseil, je t’aurais dit, personne n’a le droit de te demander quoique ce soit par rapport à cette question. Tu es libre et c’est une affaire personnelle», lui a dit l’ancien chef du gouvernement. «Si ma fille vient me voir pour me parler d’enlever le foulard, je lui aurais dit cela ne regarde qu’elle» a-t-il ajouté.

La députée ne s’est pas dite surprise par les déclarations et le soutien de Benkirane. «Les paroles et la position de l’ancien chef du gouvernement ne m’ont pas surpris, car elles reflètent son ouverture d’esprit», peut-on lire dans la publication sur Facebook. «En ce qui me concerne, je suis de plus en plus  convaincu que la lutte doit se poursuivre avec plus de détermination et que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du Maroc, avec ou sans voile» a-t-elle conclu.