C’était un vernissage organisé en grande pompe à l’Institut du Monde Arabe. La princesse Lalla Meryem et le président français François Hollande ont présidé, mercredi à Paris, le vernissage de l’exposition “Splendeurs de l’écriture au Maroc, Manuscrits rares et inédits”, qui se tient du 23 mars au 6 avril.

 

Afin de montrer les chefs-d’œuvre de l’Art du livre au Maroc à l’Institut du monde arabe (IMA), la Direction des Archives Royales a conçu cette exposition d’écrits rares, tant par leurs sujets que pour leurs calligraphies et enluminures.

 

Initiée dans le cadre de la participation du Maroc en tant qu’invité d’honneur au Salon du Livre Paris 2017 sous le thème “Maroc à livre ouvert”, cette exposition invite le public à découvrir et à admirer un patrimoine manuscrit, legs de 14 siècles d’histoire.

 

Dans une allocution à cette occasion, le président de l’IMA, Jack Lang a souligné que cette manifestation est un événement d’exception qui permet d’exposer des documents rares précieux qui n’ont jamais été présentés en France, notant que c’est un privilège pour l’Institut d’accueillir cette exposition.

 

 

Pour sa part, Mme Bahija Simou, directrice des archives Royales et commissaire de cette exposition, a présenté les principaux axes de cette exposition qui, a-t-elle dit, vise à promouvoir le patrimoine marocain et à consolider le dialogue interculturel.

 

A cette occasion, la Princesse Lalla Meryem et le président français ont visité l’exposition “Splendeurs de l’écriture au Maroc, Manuscrits rares et inédits”.

 

Par la suite, il a été procédé à la remise au président François Hollande et à la Princesse Lalla Meryem du catalogue de l’exposition.

Composée de manuscrits rarissimes, de documents inédits, de pièces muséologiques d’une immense valeur historique et symbolique, l’exposition permet de lire et de relire les facettes de la culture marocaine.