Les femmes soulaliyates peuvent enfin savourer les joies de l’égalité pour tous. Une victoire amplement méritée après plus d’une dizaine d’années à lutter et à manifester avec acharnement pour leur désir d’égalité.
Mardi dernier, le verdict du tribunal est tombé : les femmes Soulaliyates de la tribu Ouled Mbarek et de la tribu Ben Mansour bénéficieront d’une distribution des indemnisations relatives à une cession de terrains à parts égales avec les hommes.
Onze ans qu’elles luttent pour être les égales des hommes. À Kenitra, le droit de ces femmes sur les terres collectives n’étaient pas respecté. Elles ne recevaient, contrairement aux hommes, aucune part de cette richesse, aucune parcelle de terre et aucune sorte compensation financière de la part du gouvernement.
C’était sans compter le militantisme remarquable de l’Association Démocratique des Femmes du Maroc (ADF) qui n’a cessé de soutenir les Soulaliyate d’El Haddada, rejointes par les femmes de la collectivité Saknia, située dans la périphérie de Kénitra. Leur mobilisation depuis 2007 a permis d’interpeller l’Etat sur la question du dahir de 1919 sur les terres collectives et de statuer en faveur de ces femmes que l’on souhaitait exclure de tout arrangement. Une victoire dont on se souviendra.