Les champs des possibilités s’ouvrent de plus en plus aux Saoudiennes. Liberté de conduire en ville, d’aller au cinéma ou encore d’assister à des matchs de football… une compagnie aérienne a décidé d’aller plus loin en recrutant des Saoudiennes pour devenir copilotes ou encore hôtesses de l’air, des métiers auxquels elles n’avaient jamais eu accès auparavant. Une première.

C’est la compagnie aérienne Flynas qui vient de lancer une campagne de recrutement pour recruter des femmes pilotes et des hôtesses de l’air. Cette annonce lancée par la compagnie low cost a reçu plus de 1.000 candidatures pour les postes de copilotes en moins de 24 heures après la publication de l’annonce.


Flynas veut donner plus de pouvoir aux femmes saoudiennes et les encourager à jouer un rôle plus important dans la transformation du royaume“, a écrit l’entreprise mercredi dans un communiqué partagé par BFM TV. “Les femmes sont essentielles dans le succès de notre compagnie“, a-t-elle ajouté.

Flynas n’est pas la première compagnie aérienne à bas coûts a chercher à recruter des femmes saoudiennes. Flyadeal, a lancé une campagne de recrutement cette semaine pour recruter des hôtesses de l’air.

Si aucune loi n’a jamais interdit aux femmes de piloter un avion ou de travailler dans le secteur du transport aérien, la plupart des hôtesses de l’air des compagnies locales venaient de pays étrangers.

Connu pour être l’un des pays les plus restrictifs envers les femmes, l’Arabie Saoudite a connu de nombreuses réformes de réformes depuis quelques mois. Les saoudiennes, autorisées à conduire depuis juin 2018 ont célébré avec joie leurs nouveaux droits.