Elle est Danoise, est âgée de 43 ans et est la première femme à avoir ouvert une mosquée dans un pays scandinave où elle officie en tant qu’imam. Portrait de Sherin Khankan, femme imam aux idées progressistes.

 

De l’origine de ses convictions

 

 

Fille d’un père artiste syrien musulman et d’une mère finlandaise catholique, Sherin Khankan a choisi de devenir imam. Cette mère de quatre enfants qui ne porte pas le voile, prône un islam progressiste.

 

Un parcours impressionnant

 

 

Ses convictions et son approche modérée de la religion proche du soufisme, Sherin Khankan les puisent dans son histoire. La brune voit le jour en 1974 d’une union mixte, sa mère finlandaise est infirmière, son père, réfugié syrien est un homme de lettres.

 

 

C’est pendant ses études supérieures qu’elle s’envole vers l’université de Damas pour suivre une formation islamique. En août 2001, elle est à l’origine du « Forum des musulmans critiques » afin de penser un islam plus progressiste et moderne. Les attentats du 11 septembre 2001 et le climat islamophobe qui en résulte finissent par convaincre la Danoise de tout faire pour prôner un islam féministe et plus ouvert.

 

Mosquée Mariam, la première  dans son genre

 

En février 2016, Sherin Khankan est à l’origine de la construction d’une mosquée où seules les femmes imams peuvent officier. Il arrive même qu’un vendredi par mois, la prière du vendredi soit interdite aux hommes. Un choix fortement critiqué par certains qui trouvent qu’elle n’est pas allée au bout de sa démarche féministe.

«Si une femme est contrainte de porter le hijab, je me battrai pour qu’elle ne le porte pas»

 

La Danoise prône un islam modéré basé sur le respect des libertés individuelles. Elle est d’ailleurs contre la polygamie et officie des mariages interconfessionnels à la mosquée Mariam. En défenseure de la cause féminine, Sherin stipule dans le contrat de mariage que « la femme a le droit de divorcer et que la polygamie est proscrite », et en cas de violence conjugale, le mariage est annulé. Elle a récemment fait l’actualité lors de sa rencontre avec le président français Emmanuel Macron, avec qui elle a discuté pendant plus d’une heure à l’Elysée sur la place de l’islam en occident. Décidément influente, la première femme imam d’Europe et peut être du monde à l’âme d’une guerrière.