Et si les femmes libéraient l’espace public? En août dernier déjà, les photos montrant une femme Caïd en tenue militaire en train de libérer l’espace public à Azrou ont fait le tour du web ! Lunettes aviateur sur le nez et casquette sur la tête, la jeune femme de 27 ans saisissait les chaises de café qui envahissaient illégalement l’espace public. Cette lutte se poursuit maintenant à Casablanca, toujours de la même façon.

 

 

 

Depuis le mois de septembre, le Conseil de la ville de Casablanca mène une lutte difficile contre les cafés et marchands ambulants qui occupent illégalement l’espace public. Un combat appuyé par la décision du Wali de Casablanca, Abdelkébir Zahoud de mobiliser les autorités de la ville pour mettre un terme à ce fléau qui gangrène petit à petit Casablanca. Cette campagne cible surtout, dans un premier temps, les cafés qui occupent illégalement les trottoirs, au détriment de l’esthétique de la ville mais également de la sécurité des citoyens.

 

 

 

Une campagne de libération de l’espace public qui attire l’attention d’autant plus parce que ce sont des femmes qui prennent les choses en main ! Vêtues de la même tenue militaire que la Caïd d’Azrou, agrémentée de lunettes et d’une casquette, des « caïdettes » ont pris d’assaut différents quartiers de Casablanca de Derb Sultan en passant par Hay Hassani et Beau Séjour, ce mardi 10 octobre 2017.

 

Accompagnées de forces auxiliaires et d’agents d’autorité, elles sont « intervenues pour libérer les trottoirs des chaises et des tables occupant la voie publique » rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du 12 octobre.

 

 

 

Un travail de longue haleine qui a déjà été mené dans d’autres régions de Casablanca mais qui est loin d’être terminé !