Après ses menaces d'”égorger” les Arabes, Malika Mezzane placée en garde à vue

L’activiste amazigh Malika Mezzane a été placée en garde à vue suite à la publication d’une vidéo dans laquelle elle menace d”‘égorger” les Arabes au Maroc.

La réaction des autorités ne s’est pas fait attendre après la dernière sortie subversive de l’activiste amazigh Malika Mezzane. Après plusieurs heures d’instruction, la police judiciaire de Rabat a décidé dimanche 17 septembre de placer la poétesse en garde à vue, apprend-t-on d’une source proche de la concernée.

Sympathisante de la cause kurde

 

 

Mezzane a mis en ligne le 13 septembre dernier une vidéo dans laquelle elle menace d’«’égorger» tous les Arabes qui s’opposeront à l’indépendance de la communauté kurde en Irak, en Syrie et en Turquie. «Soit vous laissez les Kurdes vivre en paix, soit nous les Amazighs, nous allons vous virer de l’Afrique du Nord», crie-t-elle dans le clip audiovisuel que nous avons préféré ne pas publier en raison de la virulence de son contenu.

 

 

 

«Vous cherchez la guerre? Vous cherchez l’affrontement raciale? Nous allons vous égorger, ô Arabes, un par un, parce que vous nous avez pourri la vie ici chez nous au Maroc», continue-t-elle, disant viser particulièrement «les Arabes du Golfe».

Malika Mezzane n’en est pas à sa première polémique. L’activiste avait appelé en 2014 à pratiquer le jihad sexuel pour soutenir les Kurdes qui combattent contre Daech en Syrie et en Iraq.