L’avis du psy: quel impact la « hchouma » a sur nos vies?

« Wili3aibe tu ne peux pas divorcer, qu’en penseront les gens? », « hchouma tu ne peux pas t’habiller comme ça, ils vont te prendre pour une fille peu respectable », « sortir le soir? Mais que vont en penser les voisins? » Ce discours vous est sans doute familier. Au Maroc, la notion de « hchouma » (honte), et la peur du qu’en dira-t-on rythme le quotidien. Que l’on vienne d’un milieu aisé ou populaire, ce terme touche tout un chacun. Mais qu’aurions nous fait si elle n’existait pas ? Est-il vraiment important de se demander ce que pensent les autres ? Est-ce un frein à notre développement ? Eléments de réponses avec Sarah Baakouk Benkirane, psychologue clinicienne installée à Casablanca.