Peu rassurées par les compositions douteuses des colorations chimiques, de plus en plus de femmes se tournent aujourd’hui vers des techniques plus douces pour colorer leurs cheveux. La coloration végétale, une nouvelle technique naturelle alliant couleur et soin, a apparemment tous les bons arguments pour nous inciter à sauter le pas ! Décryptage.

La coloration végétale, c’est quoi au juste ?

La coloration végétale est caractérisée par une composition simple faite d’eau et de pigments naturels (henné, garance, camomille, indigo…). Cette coloration ne pénètre pas à l’intérieur des cheveux, mais les enveloppe. La coloration chimique elle, beaucoup plus nocive, pénètre dans les écailles pour éclaircir la mélanine, puis colore en suivant le principe d’une réaction chimique.

Quels sont ses avantages ?

En plus de donner l’air d’une couleur totalement naturelle, la coloration végétale peut également être utilisée comme un soin. En effet, la coloration végétale agit comme une barrière autour du cheveu lui redonnant ainsi brillance, tonicité et éclat. De plus, le henné qui est à la base de votre coloration naturelle permettra de gainer le cheveu et de le protéger contre l’oxydation. Enfin, contrairement à la coloration chimique, la coloration végétale peut être utilisée sur des cheveux déjà colorés. Convaincues ?

Comment se déroule un rendez-vous ? 

On commence généralement avec un diagnostic pour décider avec votre coloriste de la nature, de l’orientation de votre coloration. Ensuite, votre première séance devrait débuter par un masque à l’argile afin de débarrasser la chevelure de tous les résidus chimiques qui pourraient empêcher la coloration. Pendant ce temps là, votre coloriste sera en train de réaliser votre mélange « sur mesure » fait d’eau et de pigments naturels. Il suffira ensuite de poser deux couches pour assurer une bonne couvrante puis de laisser reposer. Votre coloriste vérifiera régulièrement la tenue de la couleur sur vos cheveux et une fois celle-ci fixée, il se chargera de rincer, coiffer et sécher vos cheveux nouvellement colorés !

Faut-il adapter sa routine ?

Quand on se met aux colorations végétales, on essaie de s’éloigner au maximum de tout produit chimique pour éviter des réactions douteuses. C’est aussi l’occasion d’adopter des gestes et des habitudes plus sains et plus respectueux envers notre organisme. On se débarrasse des shampooings, après-shampooings et autres soins capillaires industriels pour se tourner vers des solutions plus douces, des soins élaborés à partir de produits naturels (bio au possible) : karité, argile, huiles végétales…

Quelles sont les limites ? 

Malheureusement, toutes les colorations ne sont pas possibles avec la coloration végétale : celle-ci ne pourra pas éclaircir votre couleur de base, seulement la foncer ou la conserver. Par ailleurs, l’opération est aussi plus longue qu’une teinture classique (entre le diagnostic, la réalisation du mélange et de plus longs temps de pause).