Après la fin du protectorat Français, le Maroc indépendant fourmille de créativité. L’ambiance est cosmopolite avec les Européens restés sur place comme les Français, les Espagnols ou encore les Italiens. A Casablanca, capitale économique du pays, l’ambiance est bon enfant : piscines, dancings et surprises parties sont au programme de la jeunesse casablancaise.

Nous sommes en 1970,  le rock est à la mode. Des jeunes musiciens marocains s’inspirent des titres rock que les soldats américains écoutent dans les bases de Kenitra. Les Golden Hands, Fadoul, Jalil Bennis, ou encore Les Frères Mégri reprennent les codes du rock et l’adaptent à la sauce marocaine.

Au même moment, le pouvoir est contesté par la jeunesse et l’opposition. Les tensions seront de plus en plus intenses jusqu’à ce l’arabisation lancée par feu Hassan II en 1973 mette fin à ce mouvement créatif.

France Culture a dédié une playlist à cette époque insouciante. Dose de nostalgie assurée pour ceux qui ont grandi dans les années 70 ou découverte musicale vitaminée pour les plus jeunes générations. Allez, on monte le son!