Alors que l’été bat son plein, Plurielle en profite pour vous proposer les bonnes adresses et les meilleurs plans de la saison afin de profiter comme il se doit de ses vacances.

 

 

Jusqu’au bout de la nuit

 

Le Casablanca Hôtel ouvre, à partir du 22 juin, le « Garden Lounge Bar », un espace en plein air qui s’annonce comme le lieu le plus tendance et branché de la ville. Au bord de la piscine et du jardin, tapas, sélection diversifiée aux couleurs du printemps et des saveurs d’été, accompagnée de cocktails signatures originaux. rythmeront la soirée. Sous le ciel étoilé, sur fond de musique lounge, le Garden Lounge Bar appelle à l’évasion entre décoration pleine d’allure et cadre tout aussi verdoyant que luxuriant.

19, bd Moulay Rachid, de 19h à 23h30, Tél. : 06 69 49 82 19

 

 

Élévation

Yoga sur le Toit est une exposition d’un genre très particulier qui va nous faire prendre de la hauteur. Au milieu du linge étendu, des câbles emmêlés et des paraboles rouillées, un petit groupe de personnes arpente, tous les mois, les toits de Casablanca pour partager un moment de calme et d’harmonie mais également un message d’espoir à tous les citadins du monde. Il s’agit d’une réconciliation entre la jungle urbaine, agressive et matérialiste et l’individu en quête de paix. Une expérience inédite qui permet d’expérimenter son quotidien autrement, de prendre le large tout en restant chez soi.

Du 6 juin au 22 juillet, Galerie 121, Institut français de Casablanca, 121, bd Zerktouni. Tél. : 05 22 77 98 70

 

 

 

Grain de sable 

 

Le palais historique Dar Moulay Ali accueille tout l’été les créations de l’artiste plasticien Abdellah Boukil sous le thème « Sables, fragments de mémoire ». Originaire de la ville ocre, l’artiste surnommé le « plasticien des sables » s’est inspiré de l’histoire de la demeure Dar Moulay Ali pour une exposition inédite. En quête de pureté et d’harmonie avec son environnement, il a choisi un matériau noble, riche, fragile, vivant, reflet de notre mémoire : le sable. Abdellah Boukil tente alors de stabiliser ce matériau volatile en l’appliquant et le sculptant sur divers types de supports (verre, bois, marbre). Comme dans la nature, les grains de sable se dilatent pour mieux épouser les autres supports et reconstituer une pierre originelle, entre abstraction et figuration.

Du 22 juin au 31 octobre (fermé du 29/07 au 3/09)

1, rue Ibn Khaldoun (à côté de la Koutoubia), Marrakech.
Tél. : 05 24 42 85 48

 

 

 

Que viva la Evolución !

 

Pour célébrer ses 20 ans, la mythique Bodega de Casablanca fait peau neuve en adoptant un nouveau concept baptisé « La Bodega 2.0 ». Surfant sur l’esprit de la Movida, synonyme de renouveau, de liberté et de créativité, le principe de la « Bodega 2.0 » est simple : faire vivre l’ambiance de Barcelone en plein cœur de Casablanca. Une décoration renouvelée, entièrement revue pour vivre un maximum de sensations, trois salles aménagées, trois ambiances, des sons et lumières aux dernières technologies, et encore plus d’occasions de faire la fête ! Le restaurant a également repensé son offre food & drink avec des cocktails inédits et un ensemble de plats qui nous plongeront dans la ferveur ibérique et sud-américaine. Vamos !

129 Bd Ben Abdellah, Casablanca, Tél. : 0522 54 18 42

 

 

 

De la balle

 

L’Atelier 21 propose une exposition collective inédite réunissant 20 artistes marocains et près de 40 œuvres sur le thème du football. Intitulée « Art et football », elle présente les manières avec lesquelles les artistes se sont saisis de ce sport et des passions qu’il déchaîne. Le résultat présente une grande diversité d’œuvres qui éclairent d’une façon à la fois substantielle et inédite les relations qu’entretiennent ces artistes plasticiens avec le sport le plus populaire au monde.

Du 26 juin au 6 août, 21, rue Abou Mahassine Arrouyani, Casablanca. Tél. : 05 22 98 17 85

 

Qui veut épouser mon fils ? 

Chaque année a lieu le moussem des fiançailles à Aït Ameur (Imilchil), dans la province de Midelt. Durant cette fête, à l’origine poétique, les tribus de la région se retrouvent pour échanger leurs productions et – bien que la tradition soit un peu passée – les femmes profitent de l’événement pour choisir leur futur époux parmi les hommes célibataires. Le moussem commence un vendredi, jour de la vente du bétail. Le samedi est réservé à la vente des produits de première nécessité et le dimanche est le jour des chants et des danses folkloriques. Cette fête est l’une des plus connues au Maroc et attire chaque année de nombreux touristes qui en profitent pour visiter la région.

Du 20 au 31 août 2018, village d’Imilchil, Haut-Atlas.