L’actrice marocaine Meryem Zaïmi révèle avoir été victime d’un chantage sexuel en 2010 par un réalisateur marocain.

Le mouvement «me too» n’est pas encore mort. Dans le sillage des révélations de harcèlement et d’abus sexuels qui ont secoué le monde entier depuis environs deux ans maintenant, une actrice marocaine sort de son mutisme et dévoile pour la première fois sa malheureuse expérience avec un réalisateur.

Cette personne n’est autre que Meryem Zaïmi. Dans une interview récemment dévoilée, l’héroïne du sitcom Kenza F’douar affirme en effet avoir été victime d’un chantage sexuel de la part d’un réalisateur marocain dont elle préfère taire le nom. Ce dernier lui aurait proposé de l’accompagner à Paris et d’avoir des rapports sexuels avec lui en échange d’un rôle dans un film. Les faits remonteraient à 2010.

Rappelons que l’actrice et animatrice Amal Saqr est la première artiste marocaine à avoir pris la parole sur ce sujet-là. Lors d’un passage dans l’émission « Zone interdite » diffusée sur Télé Maroc, elle a avoué avoir été victime de harcèlement sexuel de la part d’un acteur marocain. «J’ai un rôle pour toi. Tu couches avec moi aujourd’hui et demain tu signes ton contrat », lui aurait-il lancé.

Révélée à la télévision grâce à la cultissime série «Bnat lalla Mennana », Meryem Zaïmi est rapidement devenue une star du petit écran. La jeune femme, lauréate de l’institut supérieur d’arts dramatiques et d’animation culturelle (ISADAC) a d’abord fait du théâtre avant de bifurquer vers le cinéma.