Etre en couple c’est savoir si l’on veut fuir ou accepter l’engagement mais également accepter ou non de faire des compromis. Pourquoi doit-on faire des compromis ? Simplement parce qu’un couple est formé de deux individus différents. Explications.

 

 

Tout commence par cet état de fait : l’homme et la femme fonctionnent différemment. Pour bien gérer son couple, il faut savoir comment l’un et l’autre fonctionnent. Parmi les différences les plus flagrantes, on peut citer les suivantes… Les hommes et les femmes interprètent différemment les évènements, c’est ce qui donne l’impression de ne pas se comprendre. Par ailleurs, les hommes ont tendance à compartimenter leurs actions, ils ont tendance à cloisonner les différents pans de leur vie alors qu’une femme a du mal à en faire autant. Enfin, sexuellement, la femme a des besoins mais ils ne sont pas au centre de ses préoccupations. Elle pense plus communion des sens et émotions alors que pour l’homme, il s’agit avant tout de performance.

 

 

Ces exemples mettent en avant un besoin crucial, celui de communiquer. Pour effacer les différences, il faut savoir mettre des mots sur ses sentiments, que ce soit pour exprimer l’amour mais également la gêne ou l’incompréhension. Il va sans dire qu’une communication optimale nécessite également que l’on se mette à la place de l’autre. Être prêt à faire des compromis, c’est faire tous les efforts nécessaires pour redynamiser son couple.

 

 

La parole est d’or

 

 

Le meilleur moyen d’aller vers l’autre est de parler. Certes les femmes sont plus enclines à parler de leurs émotions mais certains sujets peuvent les laisser muettes, souvent par crainte de ne pas se faire comprendre. Mais on a tort de penser que l’autre ne va pas nous comprendre. Peut-être qu’il suffit de faire le premier pas. Alors, pour rétablir la communication, on se sert de quelques astuces verbales… Faites la chasse aux non-dits car tôt ou tard ils amèneront à un conflit. Il faut s’en libérer. N’ayez crainte de mal vous exprimer, essayez quand même ! Il faut dire les choses telles qu’on les ressent, au moment où on les ressent. Souvent, parler dénoue les problèmes et ils apparaissent alors bien moins grands qu’on ne se l’imaginait. Enfin, il est impératif que vous vous expliquiez mutuellement comment vous fonctionnez et comment vous considérez les choses. Il faut que vous ayez tous deux une idée claire du mécanisme de l’autre.

 

 

Accepter les différences

 

 

Pour pouvoir se mettre à la place de l’autre, il faut l’accepter dans ses qualités, ses défauts et ses différences. Prenez le temps, au quotidien, de lui poser des questions sur sa journée, son activité, ses proches. Il s’agit de montrer un véritable intérêt pour ce qui fait sa vie en dehors de vous. De même, vous gagnerez à lâcher du lest en le laissant venir à vous et discuter avec vous librement. Sachez faire preuve d’ouverture d’esprit et, surtout, ne vous braquez pas si son point de vue vous semble incompréhensible. Ne jugez pas de manière trop hâtive. Vous devez accepter et reconnaître votre chéri comme s’il s’agissait de vous-même. Enfin, votre partenaire ne doit pas être votre défouloir ni une solution à tous vos problèmes. Il n’est pas là pour répondre à vos angoisses ou combler vos manques. L’autre n’est là qu’en soutien du chemin que vous parcourez.

 

 

Mars et Vénus

 

 

On en revient souvent au fameux best-seller « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus » de l’auteur John Gray. Pourquoi ? Simplement parce qu’il a bien mis en avant le fait que nous sommes des extraterrestres l’un pour l’autre. Autrement dit, nous fonctionnons différemment que ce soit dans la manière de communiquer, de penser, d’aimer ou de réagir. D’un côté les hommes qui recherchent davantage l’efficacité, l’autonomie, le pouvoir et la réussite. D’ailleurs, ils sont en besoin d’admiration, d’approbation et avant tout de la confiance de leur partenaire. Les femmes, elles, prônent le don de soi, l’échange, les sentiments et l’intimité. Elles désirent l’attention, l’écoute, le respect et la compréhension.

 

 

Il s’agit alors d’avoir pleinement conscience de ces différences majeures et qui, si ignorées, peuvent conduire à l’échec du couple. Il faut penser complémentarité plutôt qu’opposition et ça ne peut se faire que si l’on admet les différences. C’est avant tout une richesse, l’assurance de voir les choses autrement à travers les yeux de l’autre ! Faire des compromis n’est pas céder sur sa personnalité mais apprendre de l’autre.