La Princesse Lalla Meryem a présidé, mercredi à Rabat, la célébration des cinquante ans de “Al Manar-Association des personnes handicapées mentales”.

Après lecture de versets du Saint-coran par un enfant du centre, la directrice, fondatrice de l’association Al Manar, Annie Lazrak a mis en avant, dans une allocution à cette occasion, les efforts déployés par le centre pendant 50 ans, soulignant que l’association a réussi à encadrer les enfants en situation du handicap et les aider à s’intégrer au sein de la société, ainsi que les qualifier pour l’insertion professionnelle.

Elle s’est également félicitée des efforts de collaboration entre l’administration de l’association et l’équipe de travail composée de professionnels, universitaires et parents et du soutien de plusieurs entreprises pour l’accompagnement des enfants du centre et leur insertion dans le marché de l’emploi, faisant savoir que l’association a permis à plusieurs enfants handicapés mentaux de poursuivre leurs études et s’intégrer dans la société. Par la suite, il a été procédé à la projection d’un film retraçant les 50 ans de l’association, suivie d’un témoignage d’une jeune ayant bénéficié par le passé des prestations de qualification fournies par le centre et qui a réussi son insertion professionnelle.

Pour sa part, Fouzia Azzouzi, vice-présidente de l’Union nationale des associations oeuvrant dans le Handicap mental (UNAHM), basée au sein du centre Al Manar, a affirmé que l’Union est le fruit d’une initiative d’un certain nombre d’associations oeuvrant dans le domaine du handicap mental au niveau national, conscientes en cela en l’importance d’une action commune du tissu associatif et convaincues des valeurs de démocratie et des principes des droits de l’Homme et pour faire prévaloir les droits de citoyenneté des personnes en situation du handicap.

Elle a aussi relevé que l’Union a fixé certains objectifs dont la promotion de l’action commune pour préserver les droits élémentaires des personnes en situation du handicap dont ceux civils, politiques, économiques, sociétaux et culturels, la proposition de textes législatifs pour les soumettre aux parties concernées au niveau gouvernemental, constitutionnel et parlementaire, ainsi que le suivi de la mise en œuvre de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées.

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem a ensuite présidé la signature de deux conventions bilatérales de l’association avec l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC). La première convention a été signée par le directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi et la directrice de l’association Annie Lazrak.